•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nunavut et les T.N.-O. se repositionnent sur les voyages entre territoires

Un avion devant l'aérogare d'Iqaluit.

Les personnes en provenance des Territoires du Nord-Ouest qui se rendent au Nunavut ne devront plus s'auto-isoler pendant 14 jours.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Radio-Canada

Le Nunavut n’imposera plus de quarantaine aux voyageurs arrivant des Territoires du Nord-Ouest, tant que ceux-ci n’ont pas quitté ces deux territoires dans les 14 derniers jours.

Ces personnes n’auront plus à s’auto-isoler pendant 14 jours.

En revanche, les personnes qui se trouvent au Nunavut et qui souhaitent se rendre aux Territoires du Nord-Ouest doivent toujours s’isoler pendant 14 jours. Ceux qui le souhaitent peuvent néanmoins demander une exemption pour échapper à cette quarantaine.

Les conditions d’auto-isolement du gouvernement ténois devraient être assouplies au début de l’été selon le plan de réouverture présenté mercredi.

Le bureau de la santé publique du Nunavut précise que les personnes qui se trouvent déjà aux Territoires du Nord-Ouest, en isolement, et qui souhaitent revenir au Nunavut plus vite que leur date initialement prévue doivent remplir un nouveau formulaire de déclaration du voyageur de la zone de déplacements commune (Nouvelle fenêtre) et l’envoyer à cphotravelrequests@gov.nu.ca.

Les Nunavummiut qui se trouvent déjà aux Territoires du Nord-Ouest en vertu d’une exemption pour y habiter, travailler, étudier ou pour des raisons humanitaires et qui veulent retourner au Nunavut devront remplir le même formulaire et le renvoyer à l’adresse indiquée ci-dessus.

Les T.N.-O. appellent leurs résidents à la prudence s’ils vont au Yukon

Le bureau de la médecin hygiéniste en chef des Territoires du Nord-Ouest met les Ténois en garde contre l’augmentation des cas de COVID-19 au Yukon et leur demande de prendre leurs précautions s’ils voyagent vers l’ouest.

Les autorités de santé publique des Territoires du Nord-Ouest demandent aux résidents du territoire de faire des choix éclairés quant à tout voyage dans ce territoire (le Yukon).

Selon le dernier bilan, on compte neuf cas actifs de COVID-19 au Yukon, et une éclosion a été déclarée à la mine Eagle Gold. Trois personnes sont actuellement hospitalisées en raison de la maladie.

La santé publique demande donc aux résidents des Territoires du Nord-Ouest de suivre les conseils de son homologue du Yukon et de prendre en compte les avis de risque d’exposition qui ont été publiés au cours des deux derniers jours.En revanche, à ce stade, le bureau de la médecin hygiéniste en chef, Kami Kandola, se veut rassurant et affirme qu’il ne modifiera pas son processus d’exemption qui permet aux résidents des Territoires du Nord-Ouest de ne pas s’auto-isoler à leur retour d’un voyage au Yukon.

Il précise néanmoins que chaque cas d’exemption sera étudié et que, si certaines circonstances représentent un risque élevé (par exemple, si une personne a fréquenté un des lieux figurant sur l’avis de risque d’exposition), les Ténois de retour au territoire pourraient se voir demander un test de dépistage ou de s’auto-isoler.

La Dre Kandola conseille par ailleurs aux Ténois de s’informer sur les outils de gestion des risques en lisant les pages 18, 19 et 20 du plan de réouverture du territoire Une reprise avisée 2021 : ensemble, progressivement (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !