•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney nie les allégations d'un média au sujet de dîners au restaurant

L'article est « une invention totale qui ne se base sur aucun fait », écrit son directeur des communications.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney.

Le premier ministre et le restaurateur nient les allégations du « Western Standard .»

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Émilie Javeri

Le bureau du premier ministre albertain nie fermement les accusations d’un média d’information de droite selon lesquelles Jason Kenney, des ministres et de proches collaborateurs se seraient retrouvés à plusieurs reprises dans un restaurant en violation des restrictions en place dans la province.

NDLR : Le lendemain de la mise en demeure, le Western Standard a retiré des éléments de ses allégations concernant le non-respect des restrictions sanitaires par le premier ministre Jason Kenney.

Dans un article publié mercredi, le Western Standard écrit que, depuis janvier, le premier ministre, certains de ses ministres clefs et un cercle proche de conseillers ont dîné à plusieurs reprises dans un restaurant du centre-ville d'Edmonton, malgré les restrictions sanitaires en vigueur.

En conférence de presse jeudi, le premier ministre Jason Kenney a affirmé que cet article est complètement faux.

C’est une invention du début à la fin.

Une citation de :Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

Il ajoute qu’il n’a jamais mangé au restaurant lorsque ce n’était pas permis et lorsque ce l’était, il a respecté toutes les règles sanitaires. Jason Kenney affirme n’avoir visité le restaurant cité dans l’article que deux fois dans sa vie, lorsque c’était permis.

Une mise en demeure envoyée au Western Standard

Dans une mise en demeure pour diffamation envoyée au Western Standard dont Radio-Canada a obtenu copie, l'avocat du premier ministre, Steven Dollansky, nie ces allégations et exige que l'article soit retiré immédiatement.

L’éditeur et président du Western Standard, Derek Fildebrandt soutient avoir soumis une demande de commentaire au bureau du premier ministre par téléphone et par courriel à 17 h 49, mercredi soir. Son article a été publié peu après cette heure.

Sur Twitter, le directeur des communications du premier ministre Brock Harrison soutient que le Western Standard n’a pas contacté le bureau du premier ministre pour obtenir une réaction, contrairement à ce qu’affirme le média de droite. Il affirme n’avoir aucune trace d’une telle demande.

Derek Fildebrandt, défend l’article qu’il a signé. Nous avons de multiples sources crédibles qui nous ont affirmé la même chose en détail, a-t-il dit au téléphone à Radio-Canada. Il ajoute avoir retenu les services d’avocats.

Derek Fildebrandt est un ex-député du Parti conservateur uni. Il a quitté le parti en 2017, à la suite de multiples controverses, et le parti a ensuite refusé de le réintégrer. Il est par la suite devenu copropriétaire et PDG du Western Standard.

Allégations de repas au restaurant

Dans son article, le Western Standard écrit que ses sources, anonymes, sont un ministre, deux députés et plusieurs employés politiques, dont l'un faisant partie du bureau du premier ministre Jason Kenney.

Le ministre Jason Nixon, visé par l’article, a affirmé à l’Assemblée législative jeudi qu’il n’a jamais mangé dans un restaurant alors que c’était illégal durant la pandémie.

Dans l’article, il est écrit qu’un gérant du restaurant a nié l'existence de ces dîners dans son établissement.

Contacté par Radio-Canada, le restaurateur a à nouveau déclaré que l’article était faux. Le premier ministre n'a jamais dîné ici, s’est-il défendu. Il a affirmé qu’il pouvait le prouver grâce aux caméras de vidéosurveillance de l’établissement et que ses avocats prendraient contact avec le journaliste du Western Standard.

Radio-Canada n'a pas pu vérifier les allégations du Western Standard de manière indépendante.

Il y a quelques jours, le premier ministre albertain Jason Kenney s’est excusé de ne pas avoir respecté les règles sanitaires lors d’un dîner avec trois ministres sur la terrasse d'un bâtiment gouvernemental.

Le dîner a eu lieu à l'extérieur, mais la distanciation physique n’a pas été respectée et les personnes présentes ne portaient pas de masque.

La chef néo-démocrate Rachel Notley déplore le fait que le Parti conservateur uni soit empêtré dans des controverses plutôt que concentré sur la relance économique et le bien-être de l’Alberta. Il n’y a pas un seul Albertain qui croit les démentis du premier ministre, parce qu’ils ont appris à ne pas lui faire confiance, affirme-t-elle. C’est ça, le problème.

Avec des informations d'Elise von Scheel (CBC)

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.