•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’administration des premières doses de vaccin s’essouffle en Saskatchewan

Un homme est assis et reçoit une piqûre dans le bras, faite par une infirmière.

L'administration de la seconde dose de vaccin a été quatre fois plus importante en Saskatchewan mardi, comparativement à l'administration de premières doses.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’économiste de l'Université de Calgary Trevor Tombe remarque un essoufflement dans l’administration des premières doses de vaccin contre la COVID-19 en Saskatchewan.

Trevor Tombe analyse les données de vaccination au pays depuis des mois pour comprendre comment peut s’envisager la reprise économique, et à quelle vitesse et dans quelles conditions les activités reprennent.

Mardi, par exemple, la Saskatchewan a administré 9680 secondes doses de vaccin, contre seulement 2668 premières doses.

Après avoir été une figure de proue au pays quant à l’administration des premières doses, au printemps, la Saskatchewan est maintenant près du dernier rang parmi les provinces, avec 57,3 % de premières doses distribuées.

Toutefois, Trevor Tombe pense qu’il est encore trop tôt pour affirmer avec certitude que l'administration des premières doses a atteint un plafond.

C’est à la fin du mois de juin et au cours du mois de juillet qu'on pourra observer les plafonds dans les différentes provinces.

Le Québec, qui a déjà atteint le seuil de 75 % des premières doses administrées pour la population admissible, sera la première province à tester ce plafond.

Cela devrait également permettre de mieux comprendre combien de personnes peuvent être hésitantes en ce qui concerne les vaccins dans les provinces canadiennes, selon M. Tombe.

La vaccination avance au Canada

Trevor Tombe affirme que, d’après les données sur la vaccination, le gouvernement canadien devrait surpasser ses objectifs initiaux, soit d'administrer deux doses à 75 % de la population admissible d’ici la fin du mois de septembre.

On devrait potentiellement arriver à 75 % de la population vaccinée avec les deux doses de vaccin d’ici le début du mois d’août.

Une citation de :Trevor Tombe, économiste de l’Université de Calgary

Malgré ces avancées, le plan de réouverture de la Saskatchewan est basé sur l'administration de la première dose.

Alors que les objectifs pour les étapes 1 et 2 ont été atteints, l’étape 3 nécessite que 70 % des 12 ans et plus aient reçu au moins une dose de vaccin.

Un objectif peut-être plus difficile à atteindre puisque, actuellement, 65 % de cette tranche d'âge a reçu au moins une dose de vaccin. Et ce pourcentage n’a pas bougé depuis le 6 juin.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Avec les informations de Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !