•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le « fantôme » Joe Malone immortalisé à la place Jean-Béliveau

L'oeuvre rendant hommage à Joe Malone dévoilée jeudi.

L'œuvre rendant hommage à Joe Malone dévoilée jeudi.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

L’oeuvre d’art en hommage à l’ancien capitaine des Bulldogs de Québec Joe Malone a été dévoilée, jeudi matin, à la place Jean-Béliveau. La sculpture fantomatique de l’artiste Frédéric Laforge s’ajoute aux œuvres rendant hommage aux frères Stastny et à Jean Béliveau dans l’allée commémorative près du Centre Vidéotron.

Joe Malone était un fier représentant de Québec et notre premier héros sportif, a souligné le président de la Société d’histoire du sport de la capitale nationale, Marc Durand, lors du dévoilement auquel assistaient notamment le maire Régis Labeaume et le vice-première ministre Geneviève Guilbault.

Natif de Sillery, Malone a guidé les Bulldogs à deux conquêtes de la Coupe Stanley en 1912 et en 1913. Il a également marqué sept buts lors d’un même match au parc Victoria, en 1920, un record de la Ligue nationale de hockey tenant encore aujourd’hui.

Pour son oeuvre, Frédéric Laforge s’est inspiré du surnom de Joe Malone, le fantôme, qui lui avait été affublé en raison de la facilité avec laquelle il déjouait les défenses adverses. La sculpture est composée d’une multitude de strates métalliques créant une impression de transparence.

Un « honneur » pour Frédéric Laforge

Je suis vraiment, vraiment ému aujourd’hui. C’est tout honneur, a avoué l’artiste au moment du dévoilement.

Il s’agit, littéralement, de la plus grande oeuvre de sa carrière. Haute de 4,5 m, Frédéric Laforge a dû la compléter à l’extérieur de son atelier, trop petit pour accueillir la sculpture.

L'artiste Frédéric Laforge devant son oeuvre

L'artiste Frédéric Laforge devant son oeuvre.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

On m’a dit que c’était pas pire pour un artiste de Montréal, a-t-il blagué, ajoutant qu’il a tenté de faire une œuvre d'art contemporaine, mais accessible afin que les amateurs de hockey se l'approprient.

Troisième oeuvre inaugurée à la place Jean-Béliveau, après celles rendant hommage à Béliveau et aux frères Stastny, elle s’insère à merveille dans cette allée qui devient de plus en plus spectaculaire, a salué le maire Labeaume.

Deux autres oeuvres à l'automne

L’allée commémorative en question sera complétée l’automne prochain avec l’inauguration des oeuvres en l’honneur de Réal Cloutier et de Guy Lafleur. Une muraille dans les vitres du Pavillon de la Jeunesse sera également dévoilée. On pourra y lire les faits saillants des carrières des joueurs honorés et des informations sur la conception des œuvres.

Deux monuments de bronze s’ajouteront aussi du côté sud de l’allée. Le premier, rendant hommage aux bénévoles du Tournoi pee-wee de Québec et à deux anciens joueurs, Manon Rhéaume et Sylvain Côté, sera inauguré en septembre. Le deuxième, en l’honneur des joueurs noirs des As de Québec Willie O’Ree, Herb Carnegie et Stan Maxwell, s’ajoutera en 2022

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !