•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba annonce un plan de réouverture avare de détails

En nommant son plan « 4-3-2-Un bel été », la province appelle les Manitobains à « sauver leur été »

L'affiche d'un commerce ouvert.

Le Manitoba mise sur la vaccination de la population pour pouvoir rouvrir progressivement son économie cet été.

Photo : Radio-Canada / Pascal Coudé

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a annoncé un plan de réouverture en trois étapes, qui comprend des objectifs en matière de vaccination pour chacune des trois longues fins de semaine de l’été. Le plan fournit peu de détails sur les assouplissements des ordonnances sanitaires qui pourraient accompagner l’atteinte de ces objectifs.

Aujourd’hui, je veux parler d’espoir, a déclaré le premier ministre, en ouvrant la conférence de presse. Il est temps pour les Manitobains de retrouver leurs libertés.

Des ordonnances sanitaires strictes interdisent en ce moment les rassemblements à l’intérieur et à l’extérieur, et de nombreux commerces sont fermés, dont les bars, les salles de sports et les coiffeurs dans la province.

Ces mesures sont nécessaires, selon la santé publique, parce que les services de soins intensifs de la province connaissent un nombre sans précédent de patients. Le Manitoba a dû envoyer plus de 50 d’entre eux dans des hôpitaux d’autres provinces.

Le premier ministre, assis et masqué, reçoit le vaccin que lui administre Brent Roussin.

Le premier ministre du Manitoba reçoit le vaccin contre la COVID-19, le 8 avril. Il a reçu sa deuxième dose jeudi matin.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Brian Pallister a expliqué que les Manitobains retrouveront progressivement leurs libertés en se faisant vacciner contre la COVID-19.

Un plan en trois phases

Le plan se résume dans son nom : 4-3-2-Un bel été. Le 4 désigne quatre catégories d’activités, le 3 rappelle les objectifs en matière de vaccination et le 2 identifie les responsabilités du public, soit se faire vacciner et respecter les ordonnances sanitaires.

Les quatre catégories d'activités sont les rassemblements et la socialisation, les voyages et le tourisme, le magasinage et les services, la restauration et le divertissement.

Les congés auxquels les objectifs de vaccination s’arriment sont ceux de la fête du Canada le 1er juillet, de la longue fin de semaine du mois d'août et de la fête du Travail en septembre.

Pour que chaque étape du déconfinement puisse se produire :

  • La fête du Canada : plus de 70 % de la population âgée de 12 ans et plus devra avoir reçu une première dose de vaccin et 25 % avoir reçu la deuxième dose;
  • La longue fin de semaine du mois d’août : 75 % de la population âgée de 12 ans et plus devra avoir reçu une première dose de vaccin et plus de 50 % devront avoir reçu la deuxième dose;
  • La fête du Travail : 80 % de la population âgée de 12 ans et plus devra avoir reçu une première dose de vaccin et plus de 75 % devront avoir reçu la deuxième dose.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, accompagnait Brian Pallister lors de la conférence de presse. Ce plan nous donne un trajet clair vers plus de réouvertures et moins de restrictions, a-t-il dit.

Il atteint un bon équilibre entre là où nous nous trouvons maintenant et là où nous voudrions être , a ajouté le Dr Roussin.

Sauvons notre été!

Une citation de :Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

Les seuls détails sur les assouplissements possibles avec chaque objectif qu’il a fournis concernent la capacité des établissements, au sens très large, soit des commerces, des services, des événements .

Si les objectifs sont atteints :

  • Pour la fête du Canada, la capacité des établissements passera de 10 % à 25 %;
  • Pour la longue fin de semaine d’août, la capacité des établissements passera de 25 % à 50 %;
  • Pour la fête du Travail, la capacité des établissements passera de 50 % à des restrictions limitées.

Le Dr Roussin a été interrogé à plusieurs reprises par les journalistes au sujet du manque de précisions concernant les possibles changements aux ordonnances sanitaires qui accompagneraient l’atteinte des objectifs en matière de vaccination.

Nous avons fait exprès de nous laisser de la souplesse, a-t-il répondu, en ajoutant qu’il souhaite que les changements aux capacités des établissements touchent de nombreux secteurs.

Il a ajouté que la province fournira des précisions sur les changements possibles un peu avant les trois dates contenues dans le plan.

La santé publique ne se fiera pas seulement au taux de vaccination comme indicateur pour l’assouplissement des mesures, a noté le médecin hygiéniste. Les hospitalisations et le taux de positivité, entre autres, seront aussi pris en compte.

le Dr Roussin est assis à une table, les mains croisées devant lui, et parle à un micro.

Le Dr Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Brian Pallister s’est aussi prononcé sur le manque de précision concernant les possibles assouplissements des ordonnances sanitaires. Il a soutenu que d’autres provinces ont annoncé des critères moins précis que le Manitoba pour l’atteinte des étapes de leurs déconfinements, tout en fournissant des libertés plus précises.

Maintenant, ces autres provinces doivent faire marche arrière et elles ont donné de faux espoirs à leurs habitants, a dit le premier ministre.

Le Dr Roussin a tenu à souligner que le but du déconfinement au Manitoba était d’éliminer toutes les restrictions imposées par la santé publique, bien qu’il restera encore des recommandations.

Nous bougeons vers un Manitoba post-pandémie, cependant [ce ne sera pas un Manitoba] post-COVID, la maladie sera probablement avec nous pour bien des années, a-t-il affirmé.

Le Manitoba a par ailleurs recensé, jeudi, 251 nouvelles infections et six morts, dont la plupart sont liées à des variants préoccupants du SARS-CoV-2.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !