•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan : un arbre à la mémoire des victimes de la COVID-19

Une dame procède à une pelletée de terre alors que cinq personnes se tiennent derrière elle.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, accompagné notamment d'élus municipaux, était présent pour la plantation d'un arbre afin de rendre hommage aux 44 victimes de la COVID-19 du CHSLD Laflèche.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Radio-Canada

La Ville de Shawinigan a planté jeudi un arbre au parc Saint-Jean-Baptiste de Grand-Mère en mémoire des victimes de la COVID-19. Un geste pour ne pas oublier, notamment, les 44 résidents décédés au CHSLD Laflèche.

La Ville de Shawinigan a planté jeudi un arbre commémoratif au parc Saint-Jean-Baptiste de Grand-Mère en mémoire des victimes de la COVID-19. Un geste pour ne pas oublier, notamment, les 44 résidents décédés au CHSLD Laflèche.

Une vingtaine de personnes, dont le maire de Shawinigan, Michel Angers, et des élus municipaux, ont participé à la cérémonie. Ils ont soulevé la première pelletée de terre symbolique pour ensuite planter un arbre, un chêne rouge d’Amérique.

Une plaque sur un présentoir.

Une plaque commémorative prend également place sur les lieux. Un hommage aux victimes de la COVID-19 y est inscrit, en plus d'un poème de Gilles Vigneault.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Une plaque se trouve aussi sur le site. On peut y lire un poème du parolier Gilles Vigneault.

Il est important pour nous de nous retrouver ici, dans le secteur de Grand-Mère tout près du CHSLD [Laflèche], pour dans un premier temps, planter un arbre qui va être symbolique, qui va représenter tous ceux et celles qui, malheureusement, ont perdu la vie , a souligné le maire de Shawinigan, Michel Angers, plus tôt dans la journée.

Avant tout, Michel Angers souhaite transformer le site en lieu de recueil, spécialement pour les personnes qui ont perdu un être cher pendant la pandémie.

Quand on perd une personne qui est proche de nous, on s’en souvient longtemps. [...] On avait besoin que les gens puissent se retrouver à un endroit précis et particulier pour se recueillir.

Une citation de :Michel Angers, maire de Shawinigan

Des proches touchés par le geste

Pierrette Langlois Gélinas a perdu l’une de ses sœurs en avril 2020, au tout début de la pandémie et elle a vécu difficilement ce départ étant donné le lien fort qui unissait la famille.

Moi et une de mes sœurs, on allait souvent la voir et puis là, on a pas pu la voir avant qu’elle ne décède. Ça, c’était terrible , a-t-elle dit avec émotion.

Mme Langlois Gélinas et ses sœurs sont touchées par le geste posé par la Ville de Shawinigan.

Je vais revenir ici et puis, quand la plaque sera posée et tout, je vais prendre une photo , a-t-elle avoué.

Se rappeler pour ne plus répéter

Le site, la plaque et la plantation de l’arbre sont tous à la mémoire des victimes emportées par la pandémie. Toutefois, le maire Michel Angers a une pensée particulière envers les 44 résidents décédés dans le CHSLD Laflèche, situé non loin du parc Saint-Jean-Baptiste.

L’enquête menée par la coroner Géhane Kamel et ses conclusions demeurent attendues par le maire.

Ce n’est pas une chasse aux sorcières que je veux et souhaite, mais surtout de trouver les raisons pour lesquelles la pandémie a été aussi dévastatrice à Shawinigan. Et surtout de trouver des pistes de solution pour faire en sorte que dans une éventuelle autre situation similaire, qu’on puisse rapidement trouver des réponses, a-t-il dit.

Pierrette Langlois Gélinas espère elle aussi que des solutions soient offertes par la coroner.

Avec les informations d'Amélie Desmarais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !