•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt à Chute-des-Passes : du renfort de l’Ouest canadien

Un avion-citerne de la SOPFEU en vol.

Un avion-citerne de la SOPFEU

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les deux incendies de forêt qui font rage dans le secteur de Chute-des-Passes, au nord du Lac-Saint-Jean, continuent de prendre de l’ampleur et ne sont toujours pas maîtrisés, si bien la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) obtiendra du renfort de provinces de l’Ouest canadien à compter de vendredi.

Un total de 80 pompiers forestiers de la Colombie-Britannique débarqueront dans la région vendredi et samedi pour appuyer les efforts de la SOPFEU. Des avions-citernes en provenance de l’Alberta prêteront également main-forte.

La superficie des deux incendies a considérablement augmenté au cours des dernières heures. Le feu qui ravage la plus grande superficie atteint maintenant près de 3000 hectares à partir du kilomètre 74, non loin de l’endroit qui avait été touché l’an dernier par un brasier majeur. Une trentaine de pompiers forestiers sont à pied d'œuvre à cet endroit. Des avions-citernes ont aussi été déployés.

L’autre incendie dans le secteur de Chute-des-Passes se trouve dans la MRC du Fjord-du-Saguenay, soit encore plus au nord, et fait plus de 1648 hectares, selon les dernières évaluations de la SOPFEU.

Aucune infrastructure n’est en danger pour le moment, selon la porte-parole de l’organisation, Josée Poitras, qui note toutefois la présence de plusieurs villégiateurs près du premier secteur touché. Même si la chaleur est moins accablante depuis quelques heures, le temps demeure sec, ce qui complique la tâche des sapeurs.

Le temps est fortement sec et le sol est très réactif aux combustibles, a précisé Josée Poitras.

Dans son infolettre À prop'EAU, Rio Tinto dit surveiller de près la situation puisqu'elle opère une centrale hydroélectrique à Chute-des-Passes. Les installations de la multinationale ne sont pas compromises à l'heure actuelle. Les prochains jours seront néanmoins déterminants pour ce qui est de l’évolution du feu de forêt et des impacts potentiels sur notre production, soutient l'entreprise.

Les feux situés au nord des monts Valin, qui ont notamment provoqué l’évacuation de la pourvoirie Poulin de Courval, sont pour leur part contenus ou maîtrisés. À La Doré, le brasier qui s’est déclaré en début de semaine a été circonscrit.

La SOPFEU recommande par ailleurs aux travailleurs forestiers d’interrompre leurs activités jusqu’à nouvel ordre entre midi et 20 h pour éviter que d’autres incendies surviennent.

L’interdiction de feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci est toujours en vigueur puisque l’indice d’inflammabilité demeure extrême dans la région.

Quand on parle de feux à ciel ouvert, c’est un feu qui peut dégager des étincelles et qu’il n’y a pas de grille ou de pare-étincelles, a indiqué Josée Poitras.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !