•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entrée libre : de l'impro, du théâtre, une websérie et des vinyles

Entrée libre

Record Store Day 2021

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté

Radio-Canada

L'été arrive à grands pas et, avec lui, une nouvelle offre culturelle déferle sur la grande région de Québec. L'équipe des arts d'ICI Québec ratisse chaque semaine ses propositions et vous suggère ses coups de cœur. Place à la découverte!


Record Store Day 2021, jour 1

Une galette de PVC, à quelques secondes d'être pressée.

Une galette de PVC, à quelques secondes d'être pressée.

Photo : Société des Loisirs / Charles Boutin

Le vinyle a la cote! Aux États-Unis, en 2020, les ventes de 33 tours ont même dépassé celles des disques compacts. Cet engouement s’observe aussi au Canada, si bien que le Record Store Day (RSD), ou Journée des disquaires indépendants, est de plus en plus populaire.

Cette journée annuelle de promotion est organisée depuis 2008 dans plusieurs centaines de magasins de disques en Amérique du Nord et en Europe. Pour l’occasion, de nombreux artistes et étiquettes lancent des titres spéciaux disponibles en quantité limitée : enregistrements de concerts, rééditions d’albums rares, collaborations inédites, etc.

Les Québécois ne sont pas en reste : en 2019, j’avais enfin pu me procurer Le volume du vent de Karkwa sur une galette de 180 grammes! Cette année, parmi les objets convoités, mentionnons l'édition vinyle de l'album Le monde tourne fort de Vincent Vallières, lancé par La maison fauve.

L’an dernier, la pandémie avait forcé les organisateurs à scinder le RSD en trois événements.

Cette année, la célébration se déroulera plutôt sur deux jours, le samedi 12 juin et le samedi 17 juillet.

La liste (partielle) des parutions est disponible ici (lien externe) (Nouvelle fenêtre).

Jean-François Blanchet


La websérie Ce qui reste passé minuit

L'épisode de la websérie « Ce qui reste passé minuit » consacré au personnage de Chloé.

L'épisode de la websérie « Ce qui reste passé minuit » consacré au personnage de Chloé

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté

En raison de la pandémie, le Conservatoire d’art dramatique de Québec a décidé cette année de réaliser une série web afin de mettre en valeur le travail et le talent de ses finissants.

Écrite par les jeunes comédiens avec le concours d’Isabelle Hubert, la série se déroule dans un bar, Le Cardinal. Onze personnages y sont réunis afin de célébrer l’anniversaire de Chloé.

Réalisée par Jean-Sébastien Ouellette et Éliot Laprise, Ce qui reste passé minuit est une série en 11 épisodes où chaque capsule est consacrée au point de vue d'un personnage.

Cette formule permet aux finissants du Conservatoire de briller. Juan Arango, Lauréanne Dumoulin, Charlie Cameron-Verge et Ines Sirine Azaiez sont particulièrement bons, mais il faut dire qu’on a affaire à une cohorte de talent.

Ce qui reste passé minuit est disponible sur YouTube.

Anne-Josée Cameron


L'amour est un dumpling

Un homme et une femme sont assis autour d'une table.

La pièce « L'amour est un dumpling »

Photo :  Duceppe/DANNYT

Cette pièce présentée à Montréal lors des 5 à 7 de La Licorne s'installe au Périscope jusqu'au 19 juin.

Une comédie romantique signée Mathieu Quesnel et Nathalie Doumma qui raconte la rencontre de deux anciens amoureux, sept ans après leur séparation.

C'est dans un restaurant asiatique que le couple sera confronté à l'amour qui a déjà existé entre eux et qui pourrait, possiblement, refaire surface. Vont-ils retourner ensemble? Seront-ils capables de faire table rase de leur présent et de leurs amours actuels pour reprendre leur aventure amoureuse là où il l'ont laissée, il y a sept ans? Est-ce souhaitable?

Des dialogues remplis d'hésitations, de non-dits, de faux pas et de sentiments avoués. Magnifiquement interprété par le couple formé des comédiens Mary-Lee Picknell et Simon Lepage. On sort du théâtre avec le sourire et un sentiment étrange de déjà... vécu.

Patricia Tadros


Usine de Théâtre Potentiel

Trois comédiens se donnent la réplique sur scène.

Les comédiens et improvisateurs Mathieu Lepage, Marie Michaud et Joëlle Paré-Beaulieu dans le spectacle « Usine de Théâtre Potentiel »

Photo : Théâtre de la LNI / Pascale Gauthier-D, Théâtre de la LNI

Le Carrefour international de théâtre propose jusqu'à vendredi soir, un spectacle qui aborde différemment l'art d'improviser. Le Théâtre de la Ligue Nationale d'Improvisation de Montréal s'est posé la question, juste avant la pandémie, à savoir comment il pourrait renouveler les matchs d'improvisation, tels qu'on les connaît avec les règles de la LNI créées par Robert Gravel, il y a près de 45 ans. Le spectacle qui découle de cette réflexion est une aventure vertigineuse pour les acteurs.

Chaque représentation est faite d'une seule improvisation de 90 minutes. Et ce sont les spectateurs qui décident des paramètres de la représentation. Les gens sont dans la salle avec leur téléphone, et ils vont sur notre réseau. On leur pose des questions sur quelle piste dramatique sera jouée, et dépendamment de la piste qui est choisie, il y a d'autres questions : Qui va donner les répliques? Qui sera le personnage principal?, de souligner François-Étienne Paré, le directeur artistique du Théâtre de la Ligue Nationale d'Improvisation.

Au total, il y a 125 options possibles à partir des choix du public.

Durant la représentation, des effets spéciaux, tels qu'une bourrasque de neige ou un écran de fumée, peuvent être utilisés. Mais vous ne verrez pas d'arbitre dans cette production ni de vote du public effectué avec des cartons de couleurs.

D'autres productions en salle sont aussi au programme d'ici au 13 juin, dans le cadre du Carrefour international de théâtre. C'est sans oublier le parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant...? qui sera offert à partir du 24 juin. Les détails sont précisés au carrefourtheatre.qc.ca (Nouvelle fenêtre). Bon théâtre!

Valérie Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !