•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

24 magasins de cannabis nécessaires à Regina pour contrer efficacement le marché noir

Pipette avec de l'huile de cannabidiol et flacon.

De l'huile de cannabidiol.

Photo : Getty Images / Moussa81

Radio-Canada

Un rapport de la Ville de Regina indique qu’il faudrait un magasin de cannabis pour 10 000 habitants pour contrer efficacement le marché noir, « ce qui revient à avoir 24 magasins pour une population de 239 497 personnes ».

La ville compte actuellement 11 magasins de cannabis, mais ce nombre pourrait augmenter prochainement. Quatorze projets ont reçu l’aval du conseil municipal et sont en attente de l’approbation finale de la Régie de l’alcool et des jeux de la Saskatchewan, l'organisme responsable de la réglementation du commerce et de la vente du cannabis.

Quatre autres permis sont actuellement à l’étude par la Ville de Regina.

Le marché noir existera toujours. Mais nous allons continuer à faire tout ce que nous pouvons pour offrir une option légale.

Une citation de :Sandra Masters, mairesse de Regina

Le conseil municipal a discuté et approuvé le rapport mercredi. Un rapport sur les règles de zonage des magasins de cannabis devrait être remis au conseil à l’automne.

Un groupe de travail fédéral a établi en 2016 que le marché noir engrangeait 7 milliards de dollars par année au Canada.

Une étude de Statistique Canada datant d’avril 2021 montre que la légalisation du cannabis a considérablement mis à mal le marché noir, puisque 68 % des Canadiens obtiennent au moins une partie de leur cannabis légalement, contre 23 % avant la légalisation.

Moins de consommateurs en Saskatchewan par rapport à la moyenne nationale

Le gouvernement fédéral a légalisé la consommation du cannabis en 2018. L'étude de Statistique Canada indique que 14 % des Canadiens consommaient du cannabis avant la légalisation. Ce nombre est passé à 20 % en 2020.

En Saskatchewan, la moyenne est de 13,9 %.

La Ville de Regina a récemment analysé les rapports du Service de police pour voir l’impact de la légalisation sur la consommation de cannabis.

En octobre 2019, après un an de légalisation, la police n’avait pas noté d'augmentation en matière de conduite sous l’influence du cannabis, de consommation chez les jeunes et d'incidents sur les lieux de travail en lien avec la consommation de cannabis.

Le directeur municipal de Regina, Chris Holden, voit d’un bon œil le fait que le cannabis n’a pas d’impact négatif sur la communauté.

Avec les informations de Heidi Atter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !