•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouyn-Noranda lance sa nouvelle image de marque : « Douce rebelle »

Six jeunes portant des cotons ouatés noirs inscrits douce rebelle, devant une murale.

Le groupe de danseurs Copper Kids porte les chandails en coton ouaté promotionnels à l'image Douce rebelle.

Photo : Williams Nourry

La Ville de Rouyn-Noranda a lancé mercredi soir sa nouvelle image de marque : Douce rebelle. Cette stratégie de marketing territorial vise notamment à attirer davantage de nouveaux arrivants et à donner une identité forte à la ville

À la fois créative et conservatrice, urbaine et rurale, culturelle, sportive, un peu fonctionnaire, entrepreneure. On a vraiment un côté givré et un côté nature qu’on assume, a lancé Anne-Marie Nadeau, coordonnatrice aux communications à la Ville de Rouyn-Noranda, lors du dévoilement.

Rouyn-Noranda est effectivement une ville de dualités, selon ce qui est ressorti des consultations publiques menées auprès des citoyens et des entreprises, qui ont servi de base à la firme CC Consultants pour développer cette image de marque.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, était tout sourire à la sortie du dévoilement au Théâtre du Cuivre.

Je suis tellement fière, quand j’ai dit qu’on était fébriles, c’est vrai, parce que c’est audacieux comme image de marque, c’est fort, c’est distinctif, mais on est vraiment fier. Si j’ai un mot à dire, c’est vraiment la fierté, a-t-elle déclaré.

Diane Dallaire fait un discours sur la scène du Théâtre du Cuivre décoré de ballons et d'abat-jours géants.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, lors du lancement de l'image de marque au Théâtre du Cuivre.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Anne-Marie Nadeau souhaite que la population développe un fort sentiment de fierté avec cette image de marque.

On est à l’ère où il faut absolument, comme territoire, se démarquer si on veut attirer des gens chez nous et retenir les gens. Une démarche de marketing territorial, c’est exactement dans cet objectif-là. Il y a plusieurs choses qui peuvent être faites pour retenir les gens chez nous, mais une image de marque forte, qui va susciter de la fierté, on est convaincus que ça va rayonner ici et ailleurs, croit-elle.

Différents outils seront déployés, notamment sur les réseaux sociaux, pour faire rayonner l'image de marque. Des vidéos, filtres Facebook, badges virtuels pour les sites web des entreprises locales et le mot-clic #doucerebelle font partie des stratégies.

On a un site web qui a été développé, [...] il y a aussi des outils promotionnels que les gens pourront se procurer au bureau d’information touristique ou via le site doucerebelle.ca (Nouvelle fenêtre), ajoute Mme Nadeau.

Le processus derrière l'image de marque a coûté environ 150 000 $, dont une grande partie provient du Fonds d'aide et de relance régionale du gouvernement du Québec. Le site web revampé de la Ville, qui fait partie d’un projet distinct, sera pour sa part lancé cet automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !