•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 250 personnes au ciné-parc urbain du festival REGARD

Une femme regarde un film sur écran géant dans un stationnement.

Le stationnement du centre Georges-Vézina avait été transformé en ciné-parc pour le festival REGARD.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

La soirée d'inauguration de la compétition au festival de courts métrages REGARD de Saguenay s'est déroulée en plein air mercredi alors que le stationnement du centre Georges-Vézina était transformé en ciné-parc urbain.

Les festivaliers se sont présentés à plusieurs par voiture, dans ce qui avait les allures d'une rare soirée mondaine à Chicoutimi, même si le temps était un peu frisquet en comparaison avec le début de la semaine.

Vers 21 h15, le décompte indiquait 76 véhicules, ce qui laisse croire à une foule dépassant les 250 spectateurs. Le coût pour assister avait été fixé à 100 $ par véhicule.

En raison des règles sanitaires, même les voitures respectaient la distanciation sociale. Les gens étaient libres de se déplacer sur le site, mais ils devaient porter un masque lorsqu'ils se trouvaient à l'extérieur.

Comme tout bon ciné-parc, les amateurs de courts se servaient de leurs bons vieux radios pour tout entendre. L'ambiance de festival permettait même la prise de photos avec un tapis vert, question d'immortaliser ces moments spéciaux.

Une femme parle sur un écran géant dans un stationnement.

La directrice générale du festival de courts métrages REGARD, Marie-Elaine Riou, s'adressait à la foule avant le début de la projection.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Une directrice générale réjouie

Avant le début de la projection des sept courts métrages en compétition, la directrice générale de REGARD, Marie-Elaine Riou, s'est adressée à la foule via l'écran géant. Elle était réjouie de pouvoir enfin en arriver là, après l'édition annulée abruptement l'an dernier au tout début de la pandémie de COVID-19 et avec une édition 2021 repoussée en attendant des règles sanitaires permettant la tenue d'événements.

Plus la soirée avançait et plus la lumière s'estompait, augmentant ainsi le plaisir des cinéphiles.

Après la présentation des films, un spectacle de la formation A Tribe Called Red | The Halluci Nation devait avoir lieu sur la scène située tout juste à côté de l'écran, retransmettant le tout.

Avec des informations de Mélyssa Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !