•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan déçue de la fin du projet Keystone XL

Un train de wagons de pétrole et une section de l'oléoduc Keystone XL.

La Saskatchewan demandera au fédéral d'envisager toutes les options pour renforcer la sécurité énergétique. (archives)

Photo : La Presse canadienne / ALEX PANETTA / Radio-Canada / MIRNA DJUKIC

Olivier Daoust

Le gouvernement de la Saskatchewan s'est dit déçu de la fin officielle du projet d’oléoduc Keystone XL.

La ministre provinciale de l’Énergie et des Ressources, Bronwyn Eyre, fait reposer la faute de la fin du projet sur la décision du président américain Joe Biden, prise dès son arrivée officielle à la Maison-Blanche.

Les activités de construction pour l’avancement du projet ont été suspendues en janvier 2021 après l’annulation par les États-Unis du permis autorisant l'agrandissement du pipeline Keystone XL.

Keystone aurait renforcé notre secteur pétrolier et gazier de classe mondiale tout en créant plusieurs centaines d'emplois dans la construction en Saskatchewan, affirme-t-elle dans un communiqué reçu en fin de journée mercredi.

Selon elle, le gouvernement de la Saskatchewan demandera au gouvernement fédéral d'envisager toutes les options pour renforcer la sécurité énergétique de l'Amérique du Nord.

L'arrêt de ce projet n'arrêtera pas l'écoulement du pétrole, mais augmentera les expéditions de brut par voie ferrée, qui sont plus coûteuses et moins sûres que les pipelines, ajoute-t-elle.

L’opposition néo-démocrate s’est dite déçue également.

Selon le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, cette décision confirme la nécessité de diversifier notre économie et de créer des emplois tout en protégeant les intérêts économiques dans la province, peut-on lire dans un communiqué.

La suspension du projet d’oléoduc Keystone XL a coûté 2,2 milliards de dollars à TC Énergie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !