•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FANE devant les tribunaux pour obtenir une circonscription de Chéticamp

Un phare aux couleurs de l'Acadie avec l'écriteau Chéticamp.

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse s’active sur le dossier de Chéticamp dossier depuis 2012.

Photo : Radio-Canada / Janic Tremblay

Radio-Canada

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) est déterminée à obtenir une circonscription acadienne à Chéticamp.

Cinq codemandeurs avec la FANE ont déposé mercredi un avis de requête à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse. Il s'agit des citoyens Natalie Claire Aucoin, Marcel Bourgeois, Danielle Jeannine Chiasson-Haché, Darlene Anne Doucet et Maurice Joseph Lelièvre.

La directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, Marie-Claude Rioux, indique que toutes les tentatives possibles ont été épuisées pour avoir une circonscription acadienne et que se tourner vers les tribunaux demeure le dernier recours.

La FANE travaille sur ce dossier depuis 2012. Elle a obtenu du financement dans le cadre du Programme de contestation judiciaire et a retenu les services des avocats Réal Boudreau, Réjean Aucoin et Michel Doucet pour la représenter dans l'éventuel litige.

Le cas de Clare, Argyle et Richmond

Les circonscriptions de Clare, Argyle et Richmond ont été abolies en 2012.

La Commission de délimitation des frontières électorales de la Nouvelle-Écosse a recommandé en 2019 le rétablissement des circonscriptions acadiennes protégées de Clare, Argyle et Richmond, mais a rejeté la demande d’accorder une circonscription pour Chéticamp.

La question de Chéticamp, ce n’est pas une question qui est nouvelle pour la Fédération acadienne , souligne-t-elle. On a tout essayé et ça n’a pas marché.

L'affiche de bienvenue de Chéticamp.

Chéticamp compte parmi les régions acadiennes de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Vous savez, les autres régions acadiennes de Clare, Argyle et Richmond ont leur voix à l’Assemblée législative et ça fait une grosse différence, indique-t-elle.

Notamment lorsque vient le temps d’adopter des lois ou de développer de nouveau programme, selon Marie-Claude Rioux.

C’est important pour cette région-là [Chéticamp] d’avoir [aussi] une voix à l’Assemblée législative,ajoute-t-elle.

Une immense circonscription

Un seul député représente la région d’Inverness pour le moment.

Chéticamp se retrouve au nord de cette circonscription.

Il fait comprendre qu’Inverness est une très très grande circonscription, rappelle Marie-Claude Rioux.

Les routes sont très accidentées, et quand on met les vents de suêtes dans la balance, on réalise très rapidement que le député a loin à faire d’un bout à l’autre de sa circonscription. [Il] se rend rarement dans la région de Chéticamp et au-delà.

La FANE a eu des discussions avec le nouveau premier ministre de la province, Iain Rankin, qui se dit francophile.

Toutefois, Marie-Claude Rioux croit que le gouvernement provincial est réticent à vouloir intervenir dans le rapport de la commission.

La FANE a déposé l’avis de requête à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse.

La prochaine étape sera une conférence technique avec le juge et l’équipe juridique qui déterminent les dates pour les différents dépôts de documents.

La date de l’audience sera communiquée plus tard.

Avec les informations de Marie-Hélène Lange

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !