•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec assure que tout va bien dans le processus d'avancement de la 2e dose

Une clinique de vaccination.

Des disparités dans les renseignements fournis peuvent expliquer certaines difficultés rencontrées par des citoyens.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

La Presse canadienne

Si certains ont pu rencontrer des difficultés en tentant d'avancer leur rendez-vous pour obtenir leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19, Québec assure que tout va bien sur sa plateforme Clic Santé.

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi mercredi, le ministère de la Santé et des Services sociaux affirme que de nombreux Québécois de 70 ans et plus ont pu faire devancer leur seconde dose depuis le début de l'opération lundi.

Les autres groupes d'âge pourront faire de même à leur tour au fil des prochains jours.

Quant aux ratés évoqués par certains utilisateurs sur la plateforme Clic Santé, le ministère répond qu'après quelques ajustements, le système de prise de rendez-vous fonctionne bien.

Toutefois, on reconnaît qu'il est possible que certaines personnes continuent de rencontrer des difficultés qui seraient possiblement explicables par une disparité dans les renseignements personnels ou des informations manquantes lors de la prise de rendez-vous de la première dose.

On suggère à ces gens de demander l'aide d'un proche, si possible, ou de se rendre à une clinique sans rendez-vous à proximité afin de pouvoir corriger les renseignements.

Il est également possible de conserver sa date de rendez-vous initiale et de patienter avant de recevoir sa deuxième dose. Québec insiste cependant sur le fait qu'il y a des plages horaires disponibles en quantité suffisante pour tous.

Selon la stratégie adoptée par le gouvernement du Québec, la deuxième dose reçue proviendra du même fabricant que la première dose. La seule exception s'applique aux gens ayant reçu un premier vaccin AstraZeneca. Ces personnes ont le choix de recevoir à nouveau ce vaccin ou de demander un produit à ARN messager comme ceux fabriqués par Pfizer-BioNTech ou Moderna.

En raison de ce critère, il est possible actuellement que des disponibilités soient plus limitées dans certaines régions du Québec pour recevoir une deuxième dose de vaccin AstraZeneca ou Moderna.

Par ailleurs, les gens ayant reçu leur première dose dans une pharmacie sont invités à communiquer avec cette même succursale pour recevoir leur deuxième dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !