•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin du centre d'hébergement temporaire à Robert-Guertin le 30 juin

Des personnes dehors devant un bâtiment.

Le centre d'hébergement temporaire de l'aréna Robert-Guertin (Archives)

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Radio-Canada

Le Centre Robert-Guertin ne sera plus utilisé comme centre d'hébergement d'urgence pour personnes en situation d'itinérance à partir du 30 juin.

Dans un courriel, mercredi en fin de journée, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais confirme la nouvelle et indique que tous les détails concernant ce déménagement seront annoncés sous peu.

Le directeur général de la Soupe populaire de Hull, Michel Kasongo, a indiqué, dans un autre courriel, ne pas pouvoir commenter le dossier.

L’aréna Robert-Guertin a été converti en centre d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance le 20 mai 2020. Ce changement de vocation du domicile des Olympiques de Gatineau devait être une solution temporaire pour accueillir les résidents du Centre communautaire Père-Arthur-Guertin et ceux pris en charge par le CISSS de l'Outaouais.

Mais la pandémie avait convaincu les autorités de santé publique locales d’en prolonger la vocation, en août 2020.

Selon les chiffres transmis en mai 2021 par le CISSS de l'Outaouais, 257 personnes avaient eu recours, à l’époque, aux services de l’équipe d’itinérance au centre d’hébergement d’urgence Robert-Guertin depuis son ouverture.

Plus d’un an après sa mise en place, plusieurs scénarios étaient envisagés pour relocaliser ses résidents, alors que leurs conditions de vie au sein de ce site d’appoint avaient fait l’objet de vives critiques dans un rapport du Collectif régional de lutte à l’itinérance de l’Outaouais (CRIO), mandaté par la Soupe populaire de Hull.

Ce rapport avait d’ailleurs conduit au déploiement des équipes de la Croix-Rouge, en mars dernier.

En janvier, l’aréna Guertin avait dû être évacué pendant trois heures en raison de punaises de lit. Des éclosions de COVID-19 y avaient également été rapportées, en octobre 2020, puis en avril dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !