•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pensionnats : le NPD exige des excuses de Scott Moe au nom de la Saskatchewan

Le chef de l'opposition de la Saskatchewan, Ryan Meili.

Le chef néo-démocrate Ryan Meili souhaite que le premier ministre Scott Moe rencontre les familles de deux pensionnats autochtones du nord de la province.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, doit s’excuser auprès des familles d'élèves de deux pensionnats autochtones au nom de la province, affirme le chef de l’opposition Ryan Meili.

Le néo-démocrate souhaite que Scott Moe puisse répondre aux demandes qui lui sont adressées concernant Timber Bay et l’Île-à-la-Crosse. Ces deux établissements au nord de la province hébergeaient des enfants autochtones.

Il a aussi la responsabilité de s’excuser dans le Palais législatif pour les actions à Timber Bay et l'Île-à-la-Crosse. Tous les documents doivent être dévoilés au public, a demandé Ryan Meili, en point de presse mercredi après-midi.

Le chef néo-démocrate souhaite que le premier ministre rencontre les familles.

Les communautés autochtones de la Saskatchewan, elles, veulent que la province assume ses responsabilités. Elles demandent des excuses officielles ainsi que des compensations.

Aucune indemnisation

Le pensionnat de l'Île-à-la-Crosse était sous responsabilité provinciale et non fédérale. Les survivants ont été exclus du processus national d'indemnisation en 2008.

La situation de Timber Bay est un peu différente puisque la province continue de le qualifier officiellement d'orphelinat et non de pensionnat. Cette différence de nomenclature prive les victimes d'accès aux indemnisations.

Jusqu’à ce jour, la province a toujours refusé de reconnaître une quelconque responsabilité dans le fonctionnement de ces établissements.

Le gouvernement de Scott Moe ne s'est toujours pas prononcé sur le sujet.

Avec les informations de Karolina Rozwadowski

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !