•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de peur que de mal dans les établissements scolaires de Trois-Rivières

Quatre hommes ramassent des branches d'arbres et tentent de déplacer un arbre qui est tombé.

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a subi des dommages après le passage de la cellule orageuse qui a pris d'assaut Trois-Rivières le 8 juin.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Pascale Langlois

De nombreux arbres sont tombés sur la piste d’athlétisme de l’UQTR. Le directeur adjoint du service de l’activité physique et sportive se réjouit qu’il n’y ait aucun dommage important.

La piste en tant que telle n’a pas été atteinte. Dans notre nouvelle galerie de presse, on a un peu d’eau qui est rentrée. Nos infrastructures en tant que telles n’ont pas eu de dommage à part de la saleté, explique Simon Bélanger.

La clôture entourant le site a été fortement endommagée, mais rien qui décourage le directeur adjoint. On a été chanceux, affirme-t-il. Les buts de soccer ont été déplacés par le vent, mais ont maintenant retrouvé leur place.

Les émondeurs étaient à pied d’oeuvre mercredi pour dégager la piste. Simon Bélanger croit que les installations pourront retrouver leur vocation au cours des prochains jours.

Une camionnette est stationnée devant une école avec un parc et des modules de jeux à l'arrière.

Réouverture des écoles à Trois-Rivières

Le ménage dans les sept établissements du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy touchés va bon train. Ceux qui avaient dû fermer leurs portes mercredi à cause des dommages vont tous rouvrir jeudi, affirme le directeur général.

Les dégâts provenaient essentiellement des refoulements d'égouts. On a également fait un peu de ménage dans les cours d’école ce matin parce que, malheureusement, des arbres se sont affaissés. Il y a de l’émondage à ce moment-là à faire pour rendre sécuritaire le stationnement et l’accès aux bâtiments, précise Luc Galvani.

Le groupe Qualinet a été chargé du ménage de plusieurs établissements publics à Trois-Rivières. Certaines écoles ont eu environ 90 centimètres d’eau selon le directeur des opérations du groupe. Ils ont quand même été chanceux dans le sens que c’est souvent des sous-sols en béton donc il n’y a pas beaucoup de démolition à faire. C’est vraiment au niveau du nettoyage et de la désinfection, explique Roger Vigneault.

Il ajoute que l’entreprise a reçu 260 appels de sinistrés depuis mardi. En tout, 84 unités de partout dans la province ont été dépêchées à Trois-Rivières.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !