•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de bals aux Centres de service scolaires des Rives-du-Saguenay et De La Jonquière

Le chapiteau vu de l'extérieur.

Les bals pourront se tenir à l'intérieur d'un chapiteau comme celui-ci. La limite permise sera de 250 personnes.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

Les Centres de service scolaires des Rives-du-Saguenay et de la Jonquière ont annoncé en fin d'après-midi, mercredi, que les activités prévues en juin pour souligner la fin du secondaire sont maintenues. Ils ne profiteront pas de la nouvelle possibilité d'organiser des bals de finissants en juillet.

La décision touche les finissants des écoles Charles-Gravel, de l’Odyssée/Dominique-Racine, des Grandes-Marées, de l'École polyvalente Arvida, de l'École polyvalente Jonquière et de l'École secondaire Kénogami.

Les bals de finissants à l'extérieur ont été autorisés mardi par la santé publique. Ils devaient se tenir à compter du 8 juillet.

Le Centre de service scolaires des Rives-du-Saguenay mentionne dans un communiqué que des événements pourraient être organisés à l'initiative des parents, mais que l'organisation scolaire n'y prendra pas part.

Le Centre de services scolaire Lac-Saint-Jean n'a pas encore statué sur la possibilité de tenir des bals de finissants.

Déjà avant l'annonce de la décision, le syndicat qui représente les professeurs n'était pas convaincu de la possibilité de changer les plans.

Là, qui va organiser ça? Les enseignants? Le personnel est en train de compléter l'année scolaire, une année, pas besoin de le rappeler, qui a été particulière et qui a été difficile. Là, toute la pression va être sur les directions pour organiser ça. Moi, je ne vois pas comment ça va être applicable, a plaidé Jean-François Boivin, président du syndicat de l'enseignement du Saguenay.

Des points d'interrogation au Séminaire de Chicoutimi

Les finissants du Séminaire de Chicoutimi prévoyaient une activité similaire à celle de l'an dernier le 18 juin. Les étudiants devaient arriver en bulle-classe et un parcours à l'intérieur des murs de l'école était prévu.

Cette année, en plus, les diplômes devaient être remis à l'extérieur, sans parents. L'autorisation soudaine d'organiser des bals en juillet, alors qu'il ne reste que deux semaines à l'année scolaire et que les élèves sont en pleine période d'examen, a pris par surprise la direction.

On s'est penchés sur la question et on s'est dit oui. On peut offrir quelque chose, mais c'est certain qu'on est encore avec beaucoup de questionnements, a relaté Martin Renaud, technicien en loisirs, responsable des sports et responsable du bal des finissants au Séminaire de Chicoutimi.

Le 8 juillet, est-ce que c'est possible? Est-ce que les élèves, disons, vont être encore dans la région? Est-ce qu'ils vont être en vacances? Il y a beaucoup de points d'interrogation qu'on doit regarder.

Une citation de :Martin Renaud, Séminaire de Chicoutimi
Un homme avec un masque donne une entrevue.

Martin Remaud est le responsable des loisirs au Séminaire de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Pour l'instant, si l'école secondaire privée va de l'avant, il faudra louer un chapiteau beaucoup plus grand. Là, on avait un plancher de danse qu'on avait enlevé parce qu'il n'y avait pas de danse. Mais là, on pourrait mettre de la danse. Là, ça nous prend le double de superficie parce qu'on peut inviter les parents cette fois-ci, ça fait que ça nous prend pour 250 personnes au lieu des 80 jeunes qu'on avait, a-t-il expliqué.

La direction a donc fait parvenir un sondage aux parents pour leur demander leur préférence. On a demandé à toute le monde d'en discuter en famille, de regarder les heures, les dates de l'événement et à la suite de leurs réponses, on va prendre une décision cette semaine, a indiqué la directrice générale, Bianca Tremblay.

Au Séminaire Marie-Reine-du-Clergé à Métabetchouan-Lac-à-La-Croix la remise des diplômes avait déjà eu lieu. L'équipe de l'école secondaire privée se réunira jeudi avec les élèves de 5e secondaire impliqués dans l'organisation pour prendre une décision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !