•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’organisme Mon Chez Nous fait l’acquisition du Motel Gatineau

L'extérieur du Motel Gatineau.

L’organisme Mon Chez Nous a fait l’acquisition, le 30 mai dernier, du Motel Gatineau, situé en face de ses bureaux, sur le boulevard Maloney, à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

L’organisme Mon Chez Nous, qui offre et gère des logements avec du soutien communautaire, a fait l’acquisition, le 30 mai dernier, du Motel Gatineau, situé sur le boulevard Maloney, tout juste en face de ses bureaux, afin d’y déménager son programme de logements de transition.

L’objectif est d’avoir des locaux où il sera possible d’accueillir des personnes qui sont à l’aréna Robert-Guertin, qui accueille des personnes en situation d’itinérance depuis le mois de mai 2020.

L’ouverture des logements repoussée

En janvier dernier, le directeur général de Mon Chez Nous, Éric Tremblay, estimait que les premiers logements pourraient être prêts pour le mois de juin. Or plusieurs facteurs seraient en cause pour le retard, dont un délai dans la réception du transfert des fonds ayant servi à l’achat du Motel Gatineau.

Éric Tremblay espère maintenant pouvoir accueillir autour du 1er septembre les premières personnes qui seront hébergées dans ces logements de transition, près d'un an après le lancement du projet. C’est quand même dans les délais qu’on s’était accordés au début.

Au sujet des délais dans le début des travaux du projet, le directeur général de l’organisme dit qu’il y a un peu de bureaucratie, mais un peu de travail.

Il cite par exemple que Mon Chez Nous a pu réaliser pendant ce temps des études environnementales, des études de caractérisation, des études qu’on appelle des "bilans de santé" pour vérifier les entretiens à faire dans les prochains mois, les prochaines années.

Éric Tremblay souligne que les délais occasionnés ont aussi permis à l’organisme de préciser le type de rénovations qu’on va avoir à faire, parce qu’on réaménage quand même les locaux de façon considérable.

Durant ce temps-là, en parallèle, on a continué à travailler pour inciser le coût des travaux. Puis là, actuellement, on a une enveloppe de deux millions qui va nous permettre de mieux rénover, poursuit-il.

La façade extérieure du Motel Gatineau.

L'organisme Mon Chez Nous espère pouvoir accueillir les premières personnes dans ses logements de transition au début du mois de septembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Le coût du projet est estimé à deux millions de dollars, ce qui comprend le prix d’achat du Motel Gatineau. Il s’agit d’une somme que M. Tremblay qualifie de très convenable. On est très satisfaits des sommes qui nous ont été versées, dit-il.

En janvier dernier, l’organisme a reçu une enveloppe de 1,5 million de dollars de la part du gouvernement fédéral pour l’aider à acquérir le terrain du Motel Gatineau et à y effectuer des rénovations.

Les prochaines étapes

Un retour à la table à dessin est dans les plans de Mon Chez Nous, puisque des rénovations devront être réalisées afin que le projet de logements de transition puisse prendre forme, soutient M. Tremblay. Mais il y a beaucoup de travaux préliminaires qui ont été faits par l’architecte, par la firme d’ingénieurs, ajoute-t-il.

Ce qu’il va rester à faire, c’est de trouver un contracteur pour, après ça, qu’il puisse procéder aux rénovations, explique le directeur général de l’organisme, qui assure que son équipe fera le maximum pour en trouver un le plus rapidement possible.

L’achat du bâtiment devrait être notarié dans les environs du 5 juillet prochain, selon le directeur général de Mon Chez Nous, Éric Tremblay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !