•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden révoque les décrets de Trump sur TikTok et WeChat

Le logo de l'application TikTok et un drapeau des États-Unis.

Donald Trump avait signé dans les derniers mois de son mandat plusieurs décrets destinés à bannir plusieurs applications chinoises, dont TikTok.

Photo : AFP / Nicolas Asfouri

Reuters

Le président américain, Joe Biden, a révoqué plusieurs décrets signés par son prédécesseur Donald Trump visant notamment à interdire le téléchargement de WeChat et de TikTok, et a demandé au département américain du Commerce de procéder à un nouvel examen d'éventuels problèmes de sécurité posés par ces applications, a annoncé mercredi la Maison-Blanche.

Évoquant un risque pour la sécurité des États-Unis, notamment en matière de collecte de données, l'administration Trump avait signé en 2020 des décrets destinés à bannir plusieurs applications chinoises, dont TikTok et WeChat, mais ces ordonnances ont été suspendues par des tribunaux sans entrer en vigueur.

TikTok, qui compte plus de 100 millions d'utilisateurs aux États-Unis, et WeChat ont nié les accusations selon lesquelles ils représentaient des menaces sécuritaires en permettant au gouvernement chinois de collecter les données de leurs utilisateurs américains.

Une analyse distincte entamée fin 2019 sur les risques représentés par TikTok pour la sécurité nationale des États-Unis est toujours en cours, a indiqué un représentant de la Maison-Blanche, sans plus de détails.

Le nouveau décret de Joe Biden révoque ceux signés en août dernier par son prédécesseur, de même que l'ordonnance de janvier interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec huit applications chinoises, dont Alipay, détenue par Ant Group.

L'administration Trump avait fait appel des décisions de justice bloquant l'interdiction visant TikTok et WeChat, mais le département américain de la Justice a demandé de suspendre ces appels après l'entrée en fonction de Joe Biden en janvier.

Un porte-parole du département de la Justice n'a pas souhaité faire de commentaire.

Contrer la menace éventuelle

Le nouveau décret souligne que la collecte de données des utilisateurs américains de TikTok constitue une menace qui pourrait fournir à des puissances étrangères rivales l'accès à ces informations.

Il demande au département du Commerce d'évaluer de manière continue toutes les transactions qui présentent un risque important d'effets catastrophiques sur la sécurité ou la robustesse des infrastructures critiques ou de l'économie numérique des États-Unis.

Le décret donne 120 jours au département du Commerce pour proposer des recommandations à même de mieux protéger les données des utilisateurs américains collectées ou accessibles via des sociétés contrôlées par des puissances étrangères rivales.

La semaine dernière, Joe Biden a signé un décret interdisant des investissements américains dans certaines entreprises chinoises relevant du secteur des technologies de défense et de surveillance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !