•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le taux de vaccination atteint 72 % au Nouveau-Brunswick

Environ 9300 doses ont été administré mardi, mais plus de 19 000 personnes doivent encore se faire vacciner pour atteindre l'objectif de 75 %.

Une adolescente dans le gymnase de l'école reçoit son vaccin dans l'épaule.

Une adolescente reçoit sa première dose de vaccin Pfizer-BioNTech dans son école en Ontario.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

La santé publique du Nouveau-Brunswick annonce que 72,2 % des personnes admissibles ont reçu une première dose de vaccin, en date de mercredi. Les autorités organisent maintenant des séances de vaccination dans les écoles, afin de faire grimper ce taux de vaccination.

Selon ce dernier bilan, plus de 500 500 Néo-Brunswickois ont reçu au moins une première dose de vaccin contre la COVID-19. Toutefois, plus de 19 000 personnes doivent encore se faire vacciner pour atteindre un taux de vaccination de 75 %.

Ce taux de 75 % est l'une des conditions pour le passage à la prochaine étape du déconfinement, qui permettra davantage de contacts sociaux et une ouverture partielle des frontières provinciales.

Séances de vaccination pour les élèves

Une séance de vaccination aura lieu jeudi dans une école de Saint-Jean, la Simonds High School. Les élèves de quatre écoles secondaires de la région pourront se rendre dans cet établissement pour recevoir une dose de vaccin.

Ailleurs dans la province, les élèves de 12 ans et plus sont invités à prendre l'autobus pour se rendre dans une clinique de vaccination à l'extérieur de l'école.

Mercredi, les élèves des écoles suivantes pouvaient se rendre dans une séance de vaccination de Vitalité : l'École secondaire Nepisiguit, la Bathurst High School et la Place des jeunes.

Jeudi, ceux du Carrefour de la Jeunesse, de l'École Notre-Dame et de l'École Saint-Jacques, dans la région d'Edmundston, pourront faire de même.

Le premier ministre Blaine Higgs a indiqué mercredi que d'autres séances de vaccination directement dans les écoles seront probablement organisées dans les prochains jours. Ça fait partie de la discussion. Je m'attends à ce que ça se produise dans différentes localités à travers la province.

Le ministère de l'Éducation fait un appel aux parents

Dans une lettre destinée aux parents des élèves de la 6e à la 12e année, le sous-ministre de l'Éducation Marcel Lavoie leur demande d'avoir une discussion sur la vaccination avec leurs adolescents.

En tant que parent ou tuteur, nous vous encourageons à discuter de la vaccination contre la COVID-19 avec les jeunes de 12 à 18 ans de votre famille. Voici quelques points que vous pouvez soulever : Veux-tu pouvoir voir plus d'amis? Veux-tu pouvoir mélanger les classes à la récréation et à l'heure du midi? Dans le cas des élèves de l'école secondaire, souhaitez-vous retourner à l'école à plein temps?, peut-on lire dans la note.

Il rappelle que les jeunes de 16 ans ou plus peuvent prendre rendez-vous pour l'obtention d'un vaccin et que ceux âgés de 12 à 15 ans doivent obtenir l'approbation de leur parent ou tuteur.

Comment prendre rendez-vous?

Il est possible de prendre rendez-vous dans une pharmacie participante (Nouvelle fenêtre), ou lors d'une séance organisée par les régies régionales de la santé (Nouvelle fenêtre). Si vous n'arrivez pas à prendre rendez-vous en ligne, vous pouvez appeler le 1-833-437-1424.

13 nouveaux cas mercredi

La santé publique a signalé 13 nouveau cas de COVID-19 mercredi :

  • 2 cas dans la région de Moncton;
  • 6 cas dans la région de Fredericton
  • 1 cas dans la région d'Edmundston
  • 3 cas dans la région de Bathurst et de la Péninsule acadienne
  • 1 cas dans la région de Miramichi

Il y a 105 cas actifs au Nouveau-Brunswick.

Quatre personnes sont hospitalisées, dont un à l'extérieur de la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !