•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Yukon compte désormais 9 cas d'infection

Vue d'ensemble du centre-vile en été.

La capitale du Yukon, Whitehorse, regroupe environ 80 % de la population du territoire.

Photo : Radio-Canada / Philippe Morin

Radio-Canada

En début de soirée mercredi, deux nouvelles infections au SRAS-CoV-2 ont été confirmées par le médecin hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley. Il s'agit d'un nouveau cas et de la confirmation d'un des deux cas probables signalés mardi. Le territoire compte désormais 9 cas actifs d'infection au virus qui cause la COVID-19.

Quatre des cinq dernières personnes infectées (le cas 88, 89, 90 et 92) résident à Whitehorse. Elles s'isolent et la recherche de contacts est en cours, signale le Dr Hanley. La cinquième (le cas 91) réside dans une communauté et s'isole également. L'enquête concernant ce dernier cas se poursuit.

Le territoire a donc repéré 92 cas d'infection depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 82 personnes se sont remises et deux sont décédées.

Cinq des neuf cas actifs d'infection au Yukon sont dus au variant préoccupant gamma (Brésil - P.1).

Deux nouveaux avis d'exposition possible au virus ont été publiés mercredi en plus des quatre publiés mardi.

  • Le bar et motel Casa Loma, le samedi 29 mai après 21 h, le lundi 31 mai après 23 h et le samedi 5 juin entre 8 h 30 et minuit.

  • Le restaurant Whiskey Jacks Pub & Grill le vendredi 28 mai entre 18 h 30 et 21 h 30 et le samedi 5 juin entre 18 h 30 et 22 h

  • Le magasin Save On Foods, le jeudi 3 juin entre 14 h et 15 h

  • Le magasin Bigway Foods, le jeudi 3 juin entre 15 h et 15 h 45

  • Le magasin Walmart, le dimanche 6 juin entre 13 h et 14 h et entre 16 h 30 et 18 h 30

  • Le magasin Canadian Tire le dimanche 6 juin entre 13 h et 14 h

Éclosion à la mine d'or Victoria

Le week-end dernier, une éclosion due au variant gamma (Brésil - P.1) a été signalée à la mine d’or Victoria. Les 86e et 87e cas sont ceux de deux employés qui résident du Yukon. L'infection d'un troisième employé est confirmée, mais non comptabilisée, puisqu’il n’est pas résident du territoire. Tous les autres tests effectués au sein du personnel de la mine sont négatifs pour l’instant. Les personnes qui ont été en contact avec les employés infectés restent en isolement pendant que les activités de la mine se poursuivent.

Cela peut être un choc pour beaucoup. Tout d’abord, une éclosion dans une mine et maintenant des cas à Whitehorse, concède le médecin hygiéniste en chef. Il affirme toutefois que les autorités de santé s’attendaient à voir de nouveaux cas apparaître : Même si cela peut sembler difficile, la situation pourrait être bien pire si le territoire n’avait pas le taux de vaccination qu’il a.

En fin de journée mardi, 54 832 doses du vaccin Moderna avaient été distribuées au Yukon. Il s'agit de 29 283 premières doses et 25 549 doses de rappel.

Lundi, environ 79 % des adultes admissibles du territoire avaient reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19, et environ 71 % étaient complètement immunisés ayant reçu leur dose de rappel. Alors que le Yukon s'approche du seuil de l’immunité collective, estimé à 75 %, le Dr Hanley rappelle que ce taux devrait être vu comme un minimum à atteindre. Plus le taux de vaccination sera élevé, plus nous serons en sécurité, dit le Dr Hanley.

La ministre de la Santé, Tracy-Anne McPhee, a de son côté déclaré que le territoire ne lèverait aucune autre restriction tant que le taux de 75 % de vaccination ne sera pas atteint.

Alors que le Yukon a assoupli ses restrictions il y a peu, le Dr Hanley a affirmé que, malgré ces nouveaux cas, il en faudrait plus pour resserrer une fois de plus les mesures sanitaires.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !