•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens s’opposent à des projets de développement à Sherbrooke

Le conseiller municipal et chef intérimaire du Renouveau sherbrookois Vincent Boutin

Le conseiller municipal et président du comité consultatif d'urbanisme à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’opposition citoyenne dans divers projets de développement à Sherbrooke pourrait éventuellement entraîner la tenue de trois référendums sur le territoire.

Les projets de construction de multilogements sur la rue Fernand-Bachand et sur le chemin Saint-Roch de même que pour la mise en place du centre de thérapie de la Fondation Robert-Piché dans l’arrondissement de Lennoxville suscitent de l'opposition citoyenne.

Le rapport de consultation écrite concernant la mise en place du centre de la Fondation Robert Piché a été déposé au conseil municipal.

 Une soixantaine de citoyens et organismes nous ont fait part de leur opposition et inquiétudes. Une quarantaine sont habiles à voter dans l’éventualité d’un référendum , signale le président du comité consultatif d'urbanisme à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin.

Vincent Boutin explique que l’opposition des autres centres de thérapie doit être traitée avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

 Sur le plan urbanistique, nous allons voir comment l’opposition se concrétise. La première étape est l’ouverture d’un registre, sa signature et éventuellement un référendum. Mais je sais que le promoteur veut réexpliquer le projet aux citoyens , mentionne M. Boutin.

Un registre sera ouvert relativement à la démarche pour que le Règlement de zonage et de lotissement soit modifié pour permettre la concrétisation d’un projet immobilier sur la rue Saint-Roch.

Selon la municipalité, le promoteur souhaite y construire des habitations multifamiliales d’un maximum de huit logements entre le chemin Saint-Roch Sud et la rue Bergeron.

Le mot clé qui doit guider nos décisions est l’équilibre

Une citation de :Vincent Boutin

Concernant le projet de construction de multilogements sur la rue Fernand-Bachand, il doit être modifié par le promoteur.

 Quand on a vu l’opposition des citoyens, nous avons eu des discussions avec le promoteur. Il nous a demandé un délai afin de pouvoir tenir une rencontre de la dernière chance pour s’entendre avec les citoyens. Cette rencontre a eu lieu à la fin mai. Les inquiétudes n’ont pas été apaisées , explique Vincent Boutin.

Il signale qu’une quarantaine de lettres de citoyens ont été acheminées à la Ville de Sherbrooke.

 Nous avons décidé de retirer le projet. Le promoteur retourne à la table à dessin dans l’objectif de proposer un projet à la Ville et aux citoyens. Ce qui est important, c’est que le dialogue soit maintenu. Le promoteur veut travailler avec les citoyens. Je l’ai senti très ouvert, indique M. Boutin. 

Il mentionne qu’une réflexion devra être faite relativement à l’accessibilité sociale des projets de développement.

« Il faut arriver avec des projets qui doivent être acceptés socialement. Les citoyens veulent être consultés et savoir ce qui se passe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !