•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta se penchera sur la question des crimes haineux

Le bâtiment de l'assemblée albertaine à Edmonton.

À la suite de l'attaque de London, en Ontario, les députés albertains ont approuvé une motion à l'unanimité malgré des débats houleux (archives).

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Radio-Canada

Le premier ministre Jason Kenney a annoncé que l’Alberta présentera bientôt de nouvelles mesures afin de mieux poursuivre les auteurs de crimes haineux en justice.

L’Assemblée législative a débattu mardi d’une motion en réponse à l’attaque de London, en Ontario. C'est une attaque considérée comme motivée par la haine au cours de laquelle quatre membres d'une famille musulmane ont été tués.

Le député néo-démocrate Rod Loyola, qui est musulman, a demandé à ses collègues de ne pas tenir de propos polarisants qui pourraient sembler légitimer les points de vue haineux.

Rod Loyola qui prend la parole à l'Assemblée nationale.

Le député néo-démocrate Rod Loyola a avoué se sentir démuni face aux crimes haineux.

Photo : Assemblée législative de l'Alberta

Nous devons faire attention aux mots que nous utilisons lorsque nous débattons. Il faut faire attention à ce que nous disons, car même si ce n’est pas notre intention, cela pourrait être vu comme de la haine, des gens haineux pourraient l’interpréter de cette manière. Après cela, ils sortent et ils agissent sur la base de cette haine.

Le député a affirmé que, en raison de cette attaque et d'autres crimes haineux visant les musulmans, certaines personnes ont peur de sortir de chez elles.

Il a avoué se sentir démuni pour mettre fin à ce phénomène, et ce, malgré sa position d’élu. Selon lui, les communautés musulmanes devraient inciter les gouvernements à en faire plus pour empêcher que de telles attaques se reproduisent.

Il souhaite notamment la création d'une unité de police consacrée aux crimes haineux dans la province et un meilleur soutien pour les victimes.

Dans la motion débattue à l’Assemblée, les députés expriment leurs condoléances aux familles et aux proches des victimes, dénoncent les crimes envers les musulmans et toute forme de haine, appellent à renforcer le respect de la loi et la sensibilisation à ces questions et encouragent la création d’un conseil pour étudier les crimes haineux qui visent les minorités ethniques et religieuses en Alberta.

Un vote unanime malgré des débats

Je ne peux pas imaginer l'insécurité, la vulnérabilité et la peur que cette attaque terroriste a pu provoquer chez tous les musulmans canadiens, a souligné Jason Kenney.

La ministre de la Culture et du Multiculturalisme, Leela Aheer, a affirmé que les députés conservateurs et néo-démocrates n'étaient pas divisés en ce qui concerne la façon dont il fallait répondre aux crimes haineux et qu’il ne fallait pas laisser les personnes haineuses créer de telles divisions.

Malgré tout, l’opposition aurait aimé plus d'engagements concrets.

Le porte-parole de l'opposition en matière de justice, Irfan Sabir, n’a pas réussi à faire voter une motion demandant au gouvernement de rendre public un rapport sur le racisme que lui a fait parvenir un comité consultatif il y a six mois. Il demandait également au gouvernement de mettre sur pied un comité bipartite pour travailler à partir des conclusions de ce rapport.

Nous avons besoin de plus que de vaines promesses et des paroles vides si nous voulons bâtir une province inclusive où tout le monde se sent en sécurité, a-t-il écrit sur Twitter.

La ministre Leela Aheer a réagi en soulignant que c’était méprisable de la part de l'opposition de se servir de la mort d’une famille pour faire de la partisanerie.

Les députés ont malgré tout approuvé la motion à l’unanimité.

Un rassemblement contre la haine

À Calgary, des centaines de personnes se sont rassemblées mardi soir en hommage à la famille de London et pour exprimer leur solidarité face aux crimes haineux. 

La veillée aux chandelles était organisée par la Hussaini Association of Calgary et l’Islamic Supreme Council of Canada, mais elle a regroupé des personnes de toutes les confessions. 

Un rassemblement de personnes qui tiennent des pancartes contre le racisme.

Des Calgariens ont dénoncé toute forme de racisme.

Photo : Radio-Canada / Andrew Brown

Sayed Shujah, le président de la Hussaini Association, a appelé à l’unité. Nous devons rester unis en ces temps difficiles. Nous devons nous protéger les uns les autres, nous soutenir. Selon lui, l'unité est la seule arme possible pour vaincre le terrorisme.

Dans la journée, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, qui est devenu en 2010 le premier maire musulman d’une grande ville en Amérique du Nord, a lui aussi réagi.

Ne me dites pas que vos pensées sont avec la communauté musulmane, a-t-il déclaré. Dites-moi ce que vous allez faire pour combattre le racisme dans ce pays, tout particulièrement ceux qui ont suffisamment de chance pour avoir un micro.

Avec les informations de Janet French et d’Andrew Brown

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !