•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soutien législatif fédéral face aux géants du web : des médias tapent du pied

La tour de la Paix à Ottawa se découpe sur le ciel.

Des médias pressent Ottawa de respecter sa promesse et de réglementer les pratiques des géants du web.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Une association regroupant des éditeurs de médias imprimés et numériques au Canada exhorte le premier ministre Justin Trudeau à donner suite dès maintenant à son engagement de soutenir les médias d'information canadiens face aux géants du web.

Dans une lettre ouverte au premier ministre publiée mercredi, Médias d'Info Canada lui rappelle qu'avec le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, il a promis pendant des mois d'agir pour mettre un frein aux pratiques de géants tels que Google et Facebook qui nuisent aux médias d'information canadiens. Le groupe reproche au gouvernement de ne s'en être tenu jusqu'ici qu'à des paroles.

Le président de Médias d'Info Canada, Jamie Irving, affirme que rapporter de vraies nouvelles coûte de l'argent réel qui ne peut être payé que par des revenus de publicité et d'abonnements. Il ajoute que Google et Facebook utilisent leur contrôle d'Internet et leurs algorithmes pour détourner 80 % de tous les revenus publicitaires en ligne au Canada.

Médias d'Info Canada rappelle qu'en mars dernier, le Parlement de l'Australie a adopté une loi qui oblige Facebook et Google à négocier collectivement avec les médias australiens. Les géants ont ainsi négocié des accords de compensation avec les entreprises médiatiques pour payer le contenu des éditeurs de presse locaux et nationaux.

Jamie Irving ajoute que tant que les médias au Canada ne pourront négocier collectivement avec Google et Facebook, les deux multinationales continueront d'utiliser leur position dominante sur le marché pour imposer des conditions qui leur sont favorables. Sans le soutien d'une loi, des éditeurs sont placés dans une position désavantageuse dans les négociations, selon lui.

Le mois dernier, un professeur de journalisme de l'École des médias de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Jean-Hugues Roy, a révélé que, selon ses calculs, le travail journalistique a permis à Facebook d'engranger environ 210 millions de dollars en revenus publicitaires au Canada en 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !