•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs écoles de l’Est fermées mercredi avant-midi, en raison d’une grève

Des travailleuses de l'école Zénon-Soucy à Matane manifestent devant leur école.

Des travailleuses de l'école Zénon-Soucy à Matane manifestent devant leur école.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Radio-Canada

Dans l’Est-du-Québec comme ailleurs au Québec, des membres du Syndicat des professionnelles et professionnels de l'éducation, affilié à la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec ont fait la grève mercredi avant-midi, pour montrer leur insatisfaction à l’égard des offres qu’ils ont reçues pour le renouvellement de leur convention collective.

Ils avaient précédemment annoncé cette grève mystère.

Ces travailleurs et travailleuses sont par exemple psychologues, psychoéducateurs, orthophonistes, orthopédagogues, ergothérapeutes.

Parmi eux, 60 membres du syndicat des professionnelles et professionnels de soutien de la Haute-Côte-Nord ont manifesté mercredi matin.

« On ne croit plus au père Noël, on ne croit plus aux promesses électorales », peut-on lire sur ce char allégorique où est installé un père Noël.

« On ne croit plus au père Noël, on ne croit plus aux promesses électorales », peut-on lire sur ce char allégorique.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Ils souhaitent entre autres obtenir un salaire plus élevé, une meilleure conciliation travail-famille, une reconnaissance de leur expertise et que leur cotisation à l'ordre professionnel ne soit pas déboursée de leur propre poche afin d'attirer ainsi plus de personnel. 

Selon une orthophoniste du Centre de services scolaires de l'Estuaire, Marie-Pier Bérubé Tremblay, les conditions de travail non attrayantes dans son milieu expliquent le fait qu'il y a un manque criant de personnel de soutien dans les écoles primaires et secondaires. 

Elle dénonce qu'une seule orthophoniste dessert à elle seule toutes les écoles primaires de Tadoussac jusqu'à Baie-Trinité. 

Ça veut dire desservir 21 écoles, 4500 enfants, du primaire. On va zéro au secondaire, mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de besoins et qu'ils n'ont pas de difficultés, c'est un choix crève-cœur, déplore-t-elle.

Ça veut dire du kilométrage, ça veut dire des élèves qui attendent, des élèves qui n'ont jamais de services, ça veut dire, prioriser dans le prioritaire. 

Une citation de :Marie-Pier Bérubé Tremblay, orthophoniste

Des manifestations ont eu lieu devant des écoles primaires et secondaires, des centres de formation professionnelle et des bureaux des Centres de services scolaires.

Sites des mobilisations en Gaspésie et aux Îles, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord

Centre de services scolaires des  Îles 

  • Polyvalente des Îles

Centre de services scolaires René-Lévesque

  • École Aux quatre vents de Bonaventure
  • Bureaux du CSSS à Maria, Bonaventure et Grande-Rivière
  • Centres d'éducation des adultes de Bonaventure et Grande-Rivière

Centre de services scolaires des Monts-et-Marées

  • École Sainte-Marie à Sayabec
  • Écoles Zénon-Soucy et Victor-Côté à Matane

Centre de services scolaires des Phares

  • Centre de formation professionnelle Rimouski-Neigette à Rimouski
  • École Élizabeth-Turgeon à Rimouski

Centre de services scolaires du Fleuve et des Lacs

  • École secondaire de Cabano

Centre de services scolaires de Kamouraska— Rivière-du-Loup

  • École secondaire de Rivière-du-Loup

Centre de services scolaires de l’Estuaire

  • Bureaux du CSS à Baie-Comeau

Centre de services scolaires du Littoral

  • École Mgr Scheffer à Blanc-Sablon

Centre de services scolaires du Fer

  • Écoles Jean-du-Nord, Manikoutai et Gamache à Sept-Îles
  • Bureaux du CSS à Sept-Îles
  • École Mère d’Youville et Centre éducatif L’Abri à Port-Cartier
  • Polyvalente Horizon Blanc et École des Découvertes à Fermont

Centre de services scolaires de la Moyenne-Côte-Nord

  • Écoles Leventoux, Lestrat et Mgr Labrie à Havre-Saint-Pierre 
  • Bureaux du CSS à Havre-Saint-Pierre 

Avec la collaboration de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !