•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

58 % des Canadiens d’origine asiatique sondés ont subi de la discrimination

Des manifestants tiennent des affiches avec des slogans contre le racisme anti-asiatique.

Environ 500 personnes se sont rassemblées en mars dernier devant le Musée des Beaux-Arts de Vancouver pour dénoncer la haine et le racisme anti-asiatique. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jon Hernandez

Radio-Canada

Plus de la moitié des Canadiens d’origine asiatique sondés ont indiqué avoir subi de la discrimination au cours de la dernière année, révèle un nouveau sondage en ligne de l’institut Angus Reid.

Les résultats démontrent que 58 % des répondants ont vécu au moins une forme de discrimination au cours des 12 derniers mois et 28 % d’entre eux ont indiqué que ces situations arrivaient toujours ou souvent.

Toujours selon les résultats du sondage, les personnes de 18 à 34 ans et ayant un revenu moins élevé sont plus susceptibles de vivre une forme d’intolérance.

C’est peut-être parce qu’ils sont plus aux premières lignes, parce qu’ils travaillent dans l’industrie du service, qu’ils aient plus de chance d’utiliser le transport en commun plutôt que de conduire une voiture ou de travailler de la maison, illustre la présidente de l’Institut Angus Reid, Shachi Kurl.

Une majorité (53 %) a également indiqué que les incidents de racisme et de discrimination qu’ils ont vécus ont été offensants. De plus, deux répondants sur cinq ont souligné avoir eu de la difficulté à les oublier.

L’institut a mené son sondage en collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique auprès de 631 personnes, soit 580 qui s’identifient d'origine chinoise ainsi que 77 qui s’identifient d’origine sud-asiatique ou de l’Asie de l’Est.

La perception des communautés asiatiques

L’Institut a également sondé 1877 répondants qui s’identifient comme n’étant pas d’origine asiatique. Certaines questions ont été posées seulement aux personnes qui s'identifie comme étant Asiatiques, alors que d'autres ont été posées à tous les répondants.

Les données publiées mardi par l'Institut Angus Reid sont les premières d'une série de publications traitant de la diversité et du racisme au Canada.

Si 79 % des répondants ont indiqué percevoir les communautés asiatiques comme étant chaleureuses et amicales, un répondant sur cinq a affirmé qu’il sentait que les Canadiens d’origine asiatique ne contribuaient pas à la communauté en général.

Pour la fondatrice de la coalition Stand with Asians, Doris Mah, ce résultat se démarque. C’est épouvantable, dit-elle, en rappelant l’apport crucial des travailleurs chinois dans la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique, à la fin du XIXe siècle.

Le tiers (32 %) des répondants non asiatiques pense que la majorité des Sino-Canadiens sont plus loyaux envers la Chine qu’envers le Canada lors des conflits entre les deux pays.

C’est tout simplement choquant et je crois qu’il y a beaucoup d’ignorance ici, soutient Doris Mah en ajoutant qu’il doit y avoir plus d’éducation pour contrer le racisme et la discrimination.

Méthodologie

L’Institut Angus Reid, en partenariat avec l’Université de la Colombie-Britannique, a mené ce sondage entre le 11 et le 17 mai 2021 auprès de 1984 membres de son forum en ligne. De cet échantillon, l'Institut Angus Reid a sélectionné un sous-échantillon de 107 répondants qui s'identifient comme étant d'origine chinoise, d'Asie de l'Est ou d'Asie du Sud-Est. Pour les besoins de l'analyse, ce sous-échantillon a été ajusté en y additionnant 524 cas pour former un sous-échantillon de 631 cas.

Une marge d’erreur ne peut être calculée sur un échantillon non probabiliste comme celui-ci. Toutefois, à titre de comparaison seulement, un échantillon probabiliste de la population générale (1984 répondants) présenterait une marge d’erreur de +/- 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Un sous-échantillon probabiliste (631) présenterait une marge d'erreur de +/- 4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Avec les informations de Jon Hernandez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !