•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loin de s'excuser, le premier ministre Higgs met au défi le Dr Ngola

Montage de deux photos du docteur Ngola et du premier ministre Higgs.

Le docteur Jean-Robert Ngola, médecin (à gauche) et Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick (à droite).

Photo : Mia Sheldon (CBC) et Andrew Vaughan (La Presse canadienne)

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Blaine Higgs a publiquement mis au défi le Dr Jean-Robert Ngola en lui demandant de l'autoriser à révéler des informations privées potentiellement incriminantes. Un geste qui n’est pas passé inaperçu par l’opposition, mardi.

Le Dr Ngola faisait face, jusqu'à tout récemment, à des accusations pour avoir enfreint la loi sur les mesures d’urgence durant la pandémie. Ces accusations ont été abandonnées vendredi.

Blaine Higgs, qui refuse toujours de s’excuser, dit maintenant détenir des informations possiblement compromettantes, mais qu’il ne peut divulguer en vertu de la Loi sur la protection de la vie privée.

J’ai de l’information qui n’a jamais été révélée publiquement, a-t-il lancé mardi.

Blaine Higgs demande au Dr Ngola de promettre de ne pas le poursuivre pour violation de la vie privée, ce qui lui permettrait de dévoiler l’information demeurée secrète jusqu’ici.

Une attaque envers un citoyen racialisé, selon les avocats

L'équipe de défense du Dr Ngola a vivement dénoncé les propos de Blaine Higgs. Elle se demande à quelles informations il fait référence.

Si M. Higgs a d’autres preuves, rien ne l'empêche de nous les envoyer à nous, les avocats du Dr Jean-Robert Ngola. De cette façon, Dr Ngola n’aura pas à renoncer à son droit à la vie privée comme le demande M. Higgs, écrivent dans une déclaration les avocats Christian Michaud et Joël Étienne.

Un homme barbu assis dans un bureau parle à une caméra.

Christian Michaud, avocat, défend le Dr Robert Ngola. Il exige des excuses du premier ministre envers son client.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Ils rappellent que le médecin a fait l'objet de l’enquête la plus complète à laquelle un citoyen ait jamais été confronté dans l'histoire du Nouveau-Brunswick et qu'il a été entièrement disculpé vendredi.

Le premier ministre Higgs a utilisé son titre et son privilège parlementaire pour attaquer un citoyen racialisé et un homme innocent, déclarent-ils.

Les avocats ont donné sept jours au premier ministre pour s'excuser à la suite de l'abandon des accusations. Ils envisagent des actions supplémentaires s'ils n'en obtiennent pas d'ici la fin de la semaine.

Inacceptable, dit l'opposition

Les paroles du premier ministre ont été vivement dénoncées par l’opposition à Fredericton.

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon, a indiqué qu’il était inacceptable pour le premier ministre d’avoir un enjeu personnellement avec un citoyen du Nouveau-Brunswick.

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon.

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon.

Photo : Radio-Canada

Le député libéral de Moncton-Centre, Rob Mckee, a pour sa part ajouté qu’il était inquiétant que le premier ministre détienne de l’information personnelle liée au Dr Ngola.

Ça veut dire qu’il est en possession d’information privée que seulement le bureau du procureur devrait avoir, en ce qui concerne la poursuite publique contre le docteur, donc pourquoi est-ce que le premier ministre est en possession de ces informations, a-t-il demandé.

Rob McKee donne un point de presse

Le député libéral de Moncton Centre, Rob McKee.

Photo : CBC

Ce n’est vraiment pas la façon dont un premier ministre devrait agir, a ajouté Rob Mckee.

Blaine Higgs n’a pas voulu expliquer pourquoi il était en possession d’informations personnelles concernant le Dr Ngola.

D'après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !