•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première pelletée de terre pour la patinoire BLEU BLANC BOUGE à Jonquière

Des dignitaires avec une pelle sur un chantier.

Geneviève Paquette, directrice générale de la Fondation du Canadien pour l'enfance, Sébastien Ross, de Rio Tinto, Michel Thiffault, président de la commission des sports et du plein air de Saguenay et Josée Néron, mairesse de Saguenay, ont soulevé la première pelletée de terre en vue de l'aménagement d'une patinoire BLEU BLANC BOUGE au Patro de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Radio-Canada

En pleine fièvre des séries éliminatoires et au lendemain de l’élimination des Jets de Winnipeg par le Canadien de Montréal, la première pelletée de terre en vue de l’implantation d’une patinoire BLEU BLANC BOUGE au Patro de Jonquière a été soulevée, mardi.

Si les jeunes de la région se sentent inspirés par le parcours du Tricolore en séries éliminatoires, ils pourront s’en donner à cœur joie dès novembre prochain sur la glace communautaire aménagée dans le cadre du programme de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. L’objectif est de permettre aux jeunes qui, autrement, n’auraient pas le moyen de pratiquer des activités sportives comme le patinage et le hockey. La patinoire extérieure réfrigérée aura la même dimension que la glace du Centre Bell, avec 200 pieds sur 85 pieds.

Lors d’une conférence de presse visant à marquer le début officiel du chantier, le chandail du CH était à l’honneur. Il le sera aussi en plein centre de la future patinoire, la 13e du genre au Québec. Elle sera dotée de deux bancs destinés aux joueurs et d’une surfaceuse. Des équipements sportifs comme des patins et des bâtons de hockey seront aussi fournis.

Le projet nécessite l’injection de 1,9 million de dollars. Saguenay investit 680 000 $. L’annonce du choix de Saguenay a eu lieu en décembre 2019 à Montréal, lors d’un match du Canadien auquel la mairesse Josée Néron et le directeur général du Patro, Yannick Gagnon, avaient été invités à participer. Rio Tinto est aussi partenaire à hauteur de 450 000 $.

Deux casques de construction avec les logos du Canadien et de la Fondation pour l'enfance côte à côte.

La première pelletée de terre a été soulevée au Patro de Jonquière pour l'implantation d'une patinoire BLEU BLANC BOUGE par la Fondation du Canadien pour l'enfance.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Il faut voir en avant! Je vais vous dire que quand on investit dans des infrastructures du genre, c'est qu'on espère que nos jeunes vont pouvoir s'initier aux sports, s'amuser dans le sport et éventuellement pour ceux qui veulent en faire une carrière, avoir l'occasion d'être initiés dans leur ville natale , s’est réjouie la mairesse Néron. La mairesse est d’autant plus heureuse que 95 % des travailleurs qui seront à pied d’œuvre sur le chantier proviennent de la région.

L’initiateur de la demande et président de la commission des sports et du plein air de Saguenay, Michel Thiffault, a rappelé qu’une certaine réticence a été manifestée au moment de la proposition puisque Saguenay avait essuyé un refus au même programme en 2013. C’est l’ex-conseiller municipal Luc Boivin qui avait été la bougie d’allumage du projet initial.

J'ai dit : ce n'est pas grave, on va faire la demande et quand j'ai su qu'on avait été choisi, on m'a fait venir dans le bureau du cabinet de la mairesse, pour me dire : tu as 24 heures pour choisir l'endroit où on va installer la patinoire du Canadien à Jonquière, s'est-il rappelé. En boutade, Michel Thiffault a indiqué qu’il lui a fallu 24 secondes de réflexion avant de dire que l’infrastructure irait au Patro.

Les travaux se poursuivent également pour la refonte du gymnase du Patro, tout comme ceux visant la construction d'un stade de soccer intérieur, également à Jonquière. Le coup d'envoi des travaux a été donné le 1er juin lors d'une cérémonie semblable sur le terrain où trônera le futur complexe, près du magasin Gagnon Frères. En enfilant le chandail du Canadien, mardi, c'était donc la deuxième fois en une même semaine que la mairesse Josée Néron revêtait un jersey de sport, après celui du Club de soccer le Venturi.

D'après le reportage d'Arianne Béland

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !