•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la musique, mais pas de rodéo au Festival western de Saint-André-Avellin

Le Festival western de Saint-André-Avellin aura lieu du 15 au 25 juillet.

Montage photo de Phil G. Smith, Matt Lang, Jonathan Roy, Marc Hervieux, Patrick Normand, Maxime Landry, Étienne Drapeau et Laurent Paquin.

Le Festival western de Saint-André-Avellin aura lieu du 15 au 25 juillet.

Photo : Radio-Canada / Agence Ranch / John van der Schilden / Facebook/Jonathan Roy / Radio-Canada / Site web/Patrick Normand / Facebook/Maxime Landry / Facebook/Étienne Drapeau / Facebook/Laurent Paquin

Le Festival western de Saint-André-Avellin mise sur Patrick Normand, Marc Hervieux et Étienne Drapeau pour séduire « ses habitués ». Il compte aussi sur des artistes comme Matt Lang et Jonathan Roy pour rajeunir le public, espérant ainsi pallier l’absence de rodéos cet été.

On s’est revirés de bord rapidement, soutient le directeur, Sylvain Maheux, qui n’est pas peu fier de présenter la programmation de cette année spéciale COVID.

Il s’agit en effet d’une version alternative du Festival western de Saint-André-Avellin, qui devait fêter son 20e anniversaire en 2020. Les grandes festivités sont donc repoussées à 2022, tout comme de gros spectacles plus onéreux prévus pour la programmation-anniversaire, faute de budget et de présence d’un grand public.

Cet été, les organisateurs de l’événement souhaitent d’abord faire plaisir au public. On veut être solidaires avec tout le monde et repartir la machine, tranquillement pas vite, avec les normes en place, fait valoir le directeur.

Jonathan Roy, qui vient tout juste de lancer son cinquième album, ouvrira donc les festivités le 15 juillet prochain devant un public d’environ 350 personnes assises sous un chapiteau. Le lendemain, ce sera au tour de Matt Lang, originaire de Maniwaki, de monter sur la scène du Festival.

Ces deux artistes ont notamment été choisis pour aller chercher un public un peu plus jeune, pour remplacer la perte du rodéo et pour avoir du public varié, selon M. Maheux.

Maxime Landry, Patrick Norman et Les Immortels sont attendus le 17 juillet. Une soirée d’humour en compagnie de Laurent Paquin et Simon Delisle (19 juillet), une prestation piano-voix de Marc Hervieux (20 juillet) ainsi que le spectacle Légion, rassemblant les formations Noir Silence, Les Frères à ch’val et Vilain Pingouin le 21 juillet, sont également prévus.

Quant au Gatinois Phil G. Smith, il sera en première partie de Route 66, rassemblant Jonas, Yvan Pedneault, Jean-Marc Couture, Rick Hugues et Ima le 18 juillet, juste après Étienne Drapeau.

Une affiche 2021 plutôt masculine

Mises à part Ima, dans Route 66, le spectacle Dans mon Saloon, dans lequel on verra Véronique Labbé et Annie Blanchard le 22 juillet, Dani Daraîche et Carole Ann King (Les filles de…) (Nouvelle fenêtre), le 23 juillet, il y a peu de visages féminins dans le calendrier du Festival.

Sylvain Maheux explique qu’il a fallu construire la programmation à la dernière minute et que le choix des artistes a surtout été fait en fonction de leurs disponibilités.

Le directeur du Festival ajoute que les organisateurs, tous des bénévoles, ont fait des pieds et des mains pour réussir à tout boucler, puisqu’il s’est écoulé quatre semaines entre le moment où l’équipe s’est mise à croire à un événement en chair et en os… et l’annonce officielle de la programmation, publiée lundi soir sur les réseaux sociaux.

Contrairement aux années précédentes, où des billets étaient disponibles chez certains dépositaires, la vente de laissez-passer se déroule uniquement en ligne. Les festivaliers pourront également se procurer des billets en personne sur les lieux de l’événement durant le Festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !