•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jets espèrent avoir diverti leurs amateurs même si le séjour en séries a été bref

Cole Caufield contrôle la rondelle près de la bande, suivi de près par le défenseur Logan Stanley, qui étire le bâton pour le gêner.

Le Canadien a éliminé les Jets en quatre matchs.

Photo : Reuters / Eric Bolte

La Presse canadienne

Les Jets ont vu leur saison se terminer de façon abrupte, lundi.

Bien qu'amèrement déçus, ils espèrent que leur passage en séries aura été une distraction fort bienvenue pour leurs partisans, dans un Manitoba durement touché par la troisième vague de la pandémie.

Je n'aurais jamais pensé que ça se terminerait en quatre matchs, a dit le capitaine Blake Wheeler au Centre Bell, après que son équipe a été balayée par le CH au deuxième tour.

C'est très décevant, a ajouté Blake Wheeler. Les gens n'ont rien à faire et nous leur donnions quelque chose à faire. Nous nous sentons mal à ce sujet.

Négligé au premier tour face à Connor McDavid et les Oilers, le club de Winnipeg a surpris avec un balayage, remportant trois matchs d'affilée en prolongation.

Après ces matches, quitter l'aréna et voir nos fans klaxonner a été l'un des moments forts de toute cette saison et honnêtement des 18 derniers mois, a ajouté Wheeler.

Le Manitoba est malmené par la troisième vague de la pandémie. Bien que les chiffres commencent à s'améliorer, l'administrateur en chef de la santé publique de la province a déclaré cette semaine que les hôpitaux restaient sous tension, avec des dizaines de patients en soins intensifs expédiés vers d'autres juridictions, pour libérer de l'espace pour les lits.

Ça a été une année vraiment difficile, a déclaré Wheeler. Ma famille le ressent autant que n'importe quelle autre famille. Et les impacts économiques dans notre communauté sont de grande envergure.

Vue de la foule dans l'aréna.

500 travailleurs de la santé ont encouragé les Jets qui jouaient contre le Canadien de Montréal, le 2 juin.

Photo : True North Sports and Entertainment

Les Jets ont joué sans partisans durant toute la saison. Lors des deux premiers matches contre Montréal, on a permis à 500 travailleurs de la santé entièrement vaccinés d'assister aux rencontres, à la Place Bell MTS.

Si nous avons pu détourner l'attention des gens de ce qui se passe, alors ça fait vraiment du bien, a confié le centre Adam Lowry.

C'est dommage que nous n'ayons pas pu prolonger les choses et accéder aux autres tours où, peut-être, nous aurions plus avoir plus de gens dans la bâtisse, a-t-il ajouté.

Nous savons que cela a été une année incroyablement difficile pour beaucoup de gens, alors nous apprécions les messages sur Internet et le simple fait de voir des gens porter des vêtements des Jets dans toute la ville. Nous apprécions vraiment le soutien.

Winnipeg est un endroit tellement spécial, a ajouté l'entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice. C'est un aréna fantastique et la foule y est différente qu'ailleurs. On a l'impression d'être passés à côté de quelque chose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !