•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d’Or permettra le jeu libre dans certaines rues

Une rue résidentielle avec l'affiche de la Rue des Cormorans.

La rue des Cormorans dans le secteur de Sullivan fait partie du projet.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La Ville de Val-d’Or a modifié son règlement de circulation pour permettre la pratique du jeu libre dans certaines rues.

Les municipalités ont ce pouvoir depuis l’adoption de la loi 122 à Québec, en 2017. La pratique du jeu libre doit cependant être encadrée et recevoir l’appui d’une majorité de citoyens résidant sur la rue. Les automobilistes devront respecter une limite de vitesse de 15 km/h quand ils arriveront à proximité de jeunes ou d’adultes qui jouent dans les rues désignées.

À Val-d’Or, la Ville a accepté huit demandes qui lui ont été formulées et qui émanent des conseils de quartier de Sullivan, Lemoine/Baie-Carrière et Dubuisson. Elles concernent les rues St-Germain, Des Cormorans, Des Pygargues, Fréchette (en partie), Ladouceur, Lafleur, Lévesque et le chemin de la Rivière-Piché.

Selon le maire Pierre Corbeil, la Ville cherche ainsi à encadrer et sécuriser une pratique qui est déjà fort populaire dans plusieurs artères de la ville. D’autres demandes sont en cours d’analyse, mais il n’est pas question d’élargir ce projet à la majorité des rues de Val-d’Or.

Au départ, ça doit provenir d’une participation citoyenne et avec une adhésion écrite des gens concernés, explique-t-il. Mais on n’installera pas ça partout. Ça concerne uniquement des rues plus locales et moins fréquentées en termes de trafic. Il y a des endroits où ça serait inapproprié et carrément impossible de l’envisager. Ça donne un caractère plus officiel à ce qui se vit déjà et ça va sensibiliser les automobilistes à l’importance de réduire leur vitesse quand des jeunes jouent dans la rue.

La Ville apposera bientôt une nouvelle signalisation dans les rues concernées, qui s’accompagnera d’une campagne de sensibilisation auprès de la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !