•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'héritage des mots, une riche correspondance entre Louise Portal et une aînée gaspésienne

Une main tient le livre, où la page montre un exemple de lettre.

Le livre L'héritage des mots se veut un hommage à la vraie correspondance écrite entre deux personnes qui prennent soin l'une de l'autre.

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

Radio-Canada

« Une lettre, tu ne jettes pas ça! Tu la gardes précieusement », souligne l’autrice Louise Portal à l’occasion de la publication du livre L’héritage des mots. Il réunit des extraits de l'échange épistolaire entre la comédienne et Jeannette Rivière, une centenaire gaspésienne, étalé sur 10 ans.

Avec les années, le réseau Internet et les réseaux sociaux ont imposé leur fonctionnement et leurs usages dans les communications. La plupart des gens correspondent maintenant par le biais des réseaux sociaux ou par courts courriels.

En publiant L’héritage des mots, Louise Portal affirme sa dissidence par rapport à ce courant dominant.

Elle a rencontré Jeannette Rivière par hasard, il y a une quinzaine d'années, aux Îles-de-la-Madeleine.

Quand j'ai rencontré Jeannette, ça a été un coup de cœur, gros coup de foudre.

Une citation de :Louise Portal, comédienne et autrice

Au fil des années, et malgré la distance, elles sont toujours restées très proches, en s'échangeant des lettres pour maintenir le contact.

Elle me considère un peu comme une vieille grand-mère qu'elle a choisie... parce qu'elle a demandé la permission, mentionne Jeannette Rivière en riant.

Les deux femmes discutent ensemble.

Louise Portal s'est rendue à Maria pour présenter le livre à sa correspondante Jeannette Rivière.

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

J'ai vraiment accepté avec plaisir, j'ai dit : "Oui Louise, je t'adopte". Tout ça, ça s'est fait par correspondance. Et on a commencé comme ça, un échange.

Une citation de :Jeannette Rivière correspondante de Louise Portal

On se comprend, toutes les deux. On est devenues proches. On a écrit beaucoup, on a fait des téléphones et ça a été pour nous, pour moi surtout à l'âge que j'ai, ça a été un passe-temps agréable, parce que j'ai eu 100 ans au mois de janvier, ajoute Mme Rivière. Au travers de ça, j'attendais toujours une lettre, j'en répondais une à Louise. Un téléphone, une lettre, une carte, on s'envoyait des petits mots.

À un moment donné, Louise Portal et l'écrivain Sylvain Rivière, le fils de sa correspondante, ont eu l'idée de publier ces écrits.

Louise Portal a beaucoup appris dans cet échange. Elle perçoit sa correspondante comme la sagesse et la bienveillance incarnées.

Elle m'enseignait beaucoup de choses sur la vie, sur le départ de ceux qu'on aime, les épreuves, les grandes joies de la vie, les espérances.

Une citation de :Louise Portal, comédienne et autrice

C'est de la belle correspondance, parce que c'est toujours du positif, ajoute Louise Portal. Il n'y a rien de triste là-dedans, parce qu'on n’est pas des personnes tristes. On est des personnes qui aiment la vie, on aime les gens.

La dame rit.

Jeannette Rivière se définit comme une personne qui aime la vie.

Photo : Radio-Canada / Michaële Perron-Langlais

On a perdu la délicatesse du cœur

Aujourd'hui, on envoie des courriels, des textos, déplore la comédienne. On a perdu cette délicatesse du cœur d'acheter une belle carte, de prendre le temps.

C'est comme de ressentir que quelqu'un fait quelque chose pour toi, a pris le temps.

Une citation de :Louise Portal, comédienne et autrice

Peut-être que notre livre, à grand-maman et moi, va permettre aux gens de s'adonner davantage à laisser quelque chose en héritage. C'est pour ça qu'on a appelé ça L'héritage des mots, souligne-t-elle.

En plus des lettres, le livre comprend divers documents personnels, dont plusieurs photos.

D’après le reportage de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !