•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immigration : longs délais pour des permis de travail et des visas à Sherbrooke

Une personne tient un petit drapeau du Canada

Les délais ont doublé pour les demandes de permis de travail ouverts pour des immigrants

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La pandémie a des impacts importants pour plusieurs immigrants de Sherbrooke, qui souhaitent obtenir un permis de travail ou un visa. Les délais, pour ces papiers, ont doublé au cours des derniers mois.

Me Yasmine Guillaume, avocate en droit de l'immigration, travaille à Sherbrooke auprès des immigrants pour l’obtention d’un statut au Canada, que ce soit un permis de travail, d’études ou pour du parrainage.

Elle explique que les délais sont particulièrement longs actuellement pour les permis de travail ouverts dans les dossiers de parrainage, ce qui permet aux immigrants d'avoir un emploi en attendant leur statut permanent.

Une personne du Québec qui veut que son conjoint immigre officiellement au Canada peut déposer [cette] demande lorsque la personne est déjà ici, précise toutefois Me Guillaume.

Or, les délais d'attente, qui étaient de 4 à 5 mois pour les permis de travail ouverts, sont passés de 9 à 10 mois depuis la pandémie.

Cette situation a des impacts sur mes clients, qui sont pour la plupart des jeunes couples. Beaucoup sont des femmes enceintes en congé de maternité, qui attendent ce permis de travail avec impatience pour que leur conjoint puisse travailler. Pendant l’attente, la personne ne peut rien faire, et des couples se sont brisés durant la pandémie à cause de cela.

Une citation de :Me Yasmine Guillaume, avocate en droit de l'immigration

Par ailleurs, les délais sont également plus longs pour l’obtention d’un visa de visiteur pour un séjour temporaire au pays. Auparavant, le délai de traitement était de quatre mois; il est maintenant d’environ un an.

Explications de la députée Marie-Claude Bibeau

La députée de Compton-Stanstead et ministre Marie-Claude Bibeau confirme que les délais sont effectivement plus longs pour les permis de travail ouverts.

Elle rappelle que l'immigration est une responsabilité partagée entre Ottawa et Québec, et que le gouvernement provincial impose un plafond pour les immigrants économiques, qui viennent travailler ici.

Le contexte de la pandémie a aussi fait en sorte que les travailleurs essentiels et les réunifications familiales ont été priorisés, au détriment d'autres travailleurs immigrants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !