•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Tyrans très jeunes se préparent à une saison éreintante

L’équipe jouera 32 matchs avec huit programmes doubles en moins de trois mois.

Des joueurs de baseball se pratiquent au bâton.

Les Tyrans reprennent l'action dans la LBJEQ, après avoir pris une pause durant l'été 2020. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Le baseball sera de retour à Gatineau, cet été, alors que les Tyrans reprennent leur place dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). La formation avait fait l’impasse sur la saison 2020, en raison de la pandémie.

Les Tyrans vont commencer leur saison le 25 juin prochain, contre les Pirates de Laval. D’ici là, les jeunes joueurs et le nouvel entraîneur-chef, Steve Spooner, ont beaucoup de travail devant eux.

Il y a des gars qui n'ont pas joué de baseball depuis longtemps. Les joueurs doivent remettre leurs bras en forme et retrouver le timing. Ce n’est pas facile de frapper au bâton quand ça fait longtemps que tu n’as pas eu de lancer. Il faut repartir à la base et donner assez de volume dans un temps limité, affirme Spooner, qui a remplacé Mathieu Joly, l’automne dernier.

Les Tyrans auront une équipe très jeune sur le terrain l’été prochain. Le groupe s’est beaucoup renouvelé et comptera surtout sur Rémi Patry et Tyler Charette chez leurs rares joueurs d'expérience.

Un entraîneur de baseball pose devant le terrain avec ses joueurs qui s'exercent à l'arrière.

L'entraîneur des Tyrans de Gatineau, Steve Spooner, est à la tête d'une jeune équipe en 2021.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Les vétérans rendent la tâche plus facile, souvent. Mais, j’ai un bon noyau de jeunes. On va très bien se débrouiller au monticule. Le défi sera surtout au bâton. C’est un défi qu’on se lance, ajoute Spooner, qui comptera sur son fils Kevin dans son groupe de lanceurs et Sébastien Simard de l’Académie de Baseball du Canada.

Il note aussi la présence de Danyk Roussel pour lui procurer un peu d’offensive.

On veut s’amuser sur un terrain de baseball. Il faut qu’on trouve notre confiance rapidement. Les jeunes vont trouver ça plus avancé entre le midget AAA et la LBJEQ. Mais, selon moi, ça va se faire vite. Le baseball, c’est simple, ça se joue sur le terrain, dit le vétéran lanceur Tyler Charette, qui a joué avec les Pirates de Laval, l’an dernier.

Steve est un gars dynamique qui amène de la fougue. Il mange du baseball. Il va être capable de nous corriger et d'apporter du positif.

Une citation de :Tyler Charette, lanceur
Un lanceur de baseball est au micro pendant une entrevue devant le terrain de son équipe.

Le lanceur des Tyrans de Gatineau, Tyler Charette

Photo : Radio-Canada

Le pilote des Tyrans veut d’ailleurs miser sur l’apprentissage des jeunes et leur développement, l’été prochain.

La progression sera très importante. Je veux voir un esprit d’équipe et il faut réaliser les jeux de base. Le noyau va se développer. On croit que d’ici deux ans, on sera très forts, insiste Spooner.

Une saison éreintante

Toutes les équipes de la LBJEQ vont jouer beaucoup de baseball en peu de temps, cet été. Les Tyrans ont 32 matchs de saison régulière prévus entre le 25 juin et le 21 août. Le calendrier prévoit déjà huit programmes doubles.

La rotation des lanceurs sera cruciale. Il faudra plus de lanceurs, qui vont lancer avec moins de manches en début d’année. Il faudra évoluer pour les faire progresser en saison. Ça va être un défi en tant que tel, analyse l’entraîneur.

Face à de puissants adversaires comme Laval et Saint-Eustache dans leur division, les Tyrans auront des ambitions limitées, la saison prochaine.

Plus la saison va avancer, plus on espère trouver un certain équilibre. Jouer pour ,500 ça serait encore mieux, mais on a quand même une très bonne division. C’est certain que plusieurs équipes sont mieux équilibrées que nous, disons, mentionne Charette, réaliste.

Les Tyrans vont lancer leur saison à domicile le 25 juin prochain contre les Pirates de Laval, au parc Sanscartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !