•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guérin : un resto-dépanneur par et pour les résidents depuis 15 ans

Le resto-dépanneur Souvenirs d'Antan à Guérin.

Le restaurant et dépanneur de Guérin au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Au Témiscamingue, le restaurant dépanneur Souvenirs d’Antan de Guérin célèbre ses 15 ans d’existence en juin.

Gérée et administrée bénévolement par deux retraitées, l’entreprise d’économie sociale a réussi à traverser plusieurs mois difficiles causés par la pandémie.

Le nombre d’habitants double pendant la saison estivale à Guérin, ce qui permet à l’entreprise d’assurer sa pérennité.

La municipalité de Guérin, qui a connu l’époque où deux épiceries étaient bien établies sur son territoire, a perdu plusieurs services de proximité au cours des dernières années.

On a perdu notre caisse populaire, on a perdu notre école aussi. Même si on a perdu ces choses-là, le resto lui, il est resté ouvert, se réjouit la directrice de la Société du patrimoine de Guérin, Monique Baril.

La Société du patrimoine gère le Musée de Guérin et le resto-dépanneur.

Monique Baril donne une entrevue assise à une table du restaurant, les mains croisées devant elle.

Monique Baril, directrice de la Société du patrimoine de Guérin

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Monique Baril fait partie des bénévoles qui ont mis l’épaule à la roue pour mettre sur pied, il y a 15 ans, un restaurant et un dépanneur au cœur du village.

Les premières années, on a eu besoin de l’aide de la municipalité et on a eu beaucoup l’aide des bénévoles pour le partir aussi. Toute la logistique du dépanneur, ça tout été fait bénévolement, raconte la femme.

Monique Baril et Lise Côté s’occupent de l’administration, de la gestion et de la comptabilité du dépanneur. Elles le font bénévolement, en investissant des dizaines d’heures par semaine. Elles le font, car elles croient en l’importance d’une telle infrastructure pour la municipalité de Guérin.

Aujourd’hui, le commerce peut compter sur deux employés à temps plein, deux à temps partiel et des étudiants pendant la période estivale.

Le musée de Guérin est aménagé dans une ancienne église.

Le musée de Guérin plonge les visiteurs dans les années 40 et 50 au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La fidélité des citoyens de la municipalité fait en sorte que l’entreprise tire son épingle du jeu, bon an, mal an.

Il y en a comme partout ailleurs qui n’ont jamais mis les pieds ici, mais il y en a d’autres qui viennent au moins trois fois par semaine manger ou acheter des choses. On est bien chanceux que ce monde-là vienne. J’espère que ça va continuer à bien fonctionner. Pour ça, il va falloir que des personnes suivent. Moi je n’en ai pas pour des années et des années à travailler ici, ajoute Monique Baril.

La municipalité de Guérin, située au nord du Témiscamingue, compte environ 325 habitants. L’été, l’arrivée des plaisanciers fait en sorte que ce nombre double.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !