•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des records de chaleur fracassés un peu partout dans l’Est-du-Québec

Deux personnes assis au bord de la mer.

Des températures très chaudes ont été enregistrées dans l'Est-du-Québec.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Ce n’est pas une surprise, des records de chaleur ont été battus lundi dans l’Est-du-Québec, l’un d’eux datant de 110 ans, à Carleton-sur-Mer.

Selon le météorologue d’Environnement Canada, André Cantin, les normales de saison tournent généralement autour de 20 °C au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, alors qu'elles avoisinent les 17 °C à Baie-Comeau.

Au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, cependant, de nombreux records ont été fracassés lundi.

Tableau indiquant les écarts de température entre celles enregistrées lundi et les anciens records.

Les écarts de température sont notables.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

M. Cantin souligne que sur la Côte-Nord, les températures ressenties ont été confortables lundi, mais qu'aucun record de chaleur n'a été dépassé. Toutefois, mardi, le mercure doit atteindre 30 degrés à Baie-Comeau où l'ancien record de 25 degrés date de 1974.

Masque, tuba et piscine.

Ceux disposent d'une piscine ont la chance d'en profiter plus tôt.

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, le côté nord de la Gaspésie devrait bénéficier d'un changement de direction du vent au cours des prochaines heures. Les vents devraient tourner à l’ouest, même au nord-ouest tard en fin de journée, ce qui devrait limiter la hausse des températures. Le vent va venir plus de la mer, précise-t-il.

Environnement Canada prévoit que les températures redescendront vers les normales pour le reste de la semaine.

Un printemps chaud

André Cantin reconnaît toutefois que l’été devance ses habitudes cette année.

Montage photoshop de jambes d'un homme allongées sur une chaise longue, avec un téléviseur en arrière-plan. La luminosité est chaleureuse, sous un soleil puissant.

Les amateurs de hockey ont pu suivre le dernier match des quarts de finale contre Winnipeg... en transpirant (archives)!

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Ce printemps, il n’y avait pas beaucoup de neige et elle a fondu rapidement, explique-t-il. Aussi nous avons eu du temps anormalement doux en mai. Nous avons eu beaucoup de soleil et avril a été doux. Tout a été devancé d’au moins deux semaines. 

Pommetier en fleurs de couleur rose.

Le temps chaud a aussi pour effet de faire fleurir les pommetiers et les lilas au moins deux semaines à l'avance.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Il ajoute que nous avons un déficit de précipitations. Nous avons reçu en mai 75 % des précipitations normales, mentionne-t-il. Et on ne voit pas de possibilités de pluie avant deux semaines.

Selon André Cantin, l’été s’annonce chaud. La normale est de 24, 25 °C, mais il faut s’attendre certainement à du temps chaud et humide, avec des journées à 28, 30 °C.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !