•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une levée des mesures de quarantaine en juillet

Le gouvernement de Justin Trudeau cherche un consensus avec les provinces, afin d’éviter une « chicane politique », avant d’alléger les mesures de quarantaine pour les personnes vaccinées entrant au Canada.

Une affiche rappelant les consignes d'isolement obligatoire à l'aéroport de Montréal.

Les consignes d'isolement obligatoire devraient bientôt évoluer au Canada.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Est-ce la fin, bientôt, des trois jours d'hôtel obligatoires et des 14 jours d'isolement pour toute personne arrivant par voie aérienne au Canada? On s'y dirige pas à pas.

Selon les informations de Radio-Canada, le gouvernement de Justin Trudeau planche activement sur un allégement de ces mesures sanitaires, même si rien n'est encore décidé. Sa principale contrainte? Convaincre l'ensemble des territoires et des provinces.

À l'aube d'une prochaine élection fédérale, attendue d'ici la fin de l'été, on veut éviter une chicane politique, glisse-t-on, en coulisses, du côté d'Ottawa. Des rencontres ont lieu régulièrement entre les différents ministres de la Santé sur ce sujet.

Entre l'est et l'ouest du pays, les avis divergent. La Colombie-Britannique et l'Alberta presseraient le gouvernement libéral d'agir rapidement afin de lever au plus vite ces contraintes de quarantaine, avant de rouvrir la frontière. De l'autre côté, Doug Ford et François Legault ont déjà fait part de leurs réserves.

Idéalement, pas [de réouverture de la frontière] avant la fin août, avait lancé le premier ministre du Québec le 1er juin.

Cette position a cependant évolué face à l'avancement et la réussite de la campagne vaccinale dans la province, confie-t-on.

À Québec, on rejoint maintenant l'avis du comité fédéral, qui a récemment plaidé pour un arrêt des trois jours obligatoires à l'hôtel et un arrêt de la quarantaine de 14 jours pour les personnes pleinement vaccinées. Les personnes doublement vaccinées pourraient être exemptées de ces mesures, assure-t-on dans l'entourage de François Legault.

Des tests devraient cependant être toujours obligatoires avant l'embarquement et, potentiellement, après l'arrivée au Canada, nous a-t-on précisé.

Le scénario envisagé

  • Retrait de l'hôtel obligatoire et des 14 jours d'isolement pour les personnes pleinement vaccinées
  • Isolement raccourci pour les voyageurs avec une dose de vaccin
  • Tests avant l'embarquement et/ou après l'arrivée

Ottawa reste prudent

Ces mesures ne devraient cependant pas être mises en œuvre dans les prochains jours. Des discussions ont toujours lieu, notamment par rapport aux voyageurs qui n'auront pas été vaccinés.

À l'heure actuelle, ces restrictions sont en vigueur jusqu'au 21 juin.

De tels allégements pourraient ensuite voir le jour à partir de juillet, avant une réouverture progressive de la frontière avec les États-Unis, mais aussi avec les autres pays.

Chose certaine, le gouvernement Trudeau, qui se veut prudent, mettra en place des ajustements graduellement. Mais aucun calendrier précis n'est pour le moment clairement évoqué.

D'autres pays ont déjà instauré des idées similaires. La France, par exemple, a annoncé une stratégie de réouverture de sa frontière. Dès le 9 juin, les Canadiens pourront notamment voyager dans l'Hexagone. Avec deux doses de vaccin, aucun isolement n'est requis. Seul un test PCR ou antigénique négatif sera exigé à l'embarquement.

Une application à des fins de voyage en préparation

Une application, à des fins de voyage, est en préparation, a indiqué le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé. D'ici quelques semaines, cette preuve vaccinale pourra donc être utilisée et elle aura le très gros avantage d'éviter une quarantaine au retour d'un voyage, a-t-il précisé. Celle-ci sera valide pour les personnes qui auront eu deux doses de vaccin ou une dose et une infection passée à la COVID-19.

Trudeau et Legault confirment

Durant leurs points de presse respectifs mardi, Justin Trudeau et François Legault, tout en pesant leurs mots, ont confirmé ces intentions.

Oui, on est en train de regarder comment on peut assouplir les règles, a convenu le premier ministre canadien.

Le gouvernement [fédéral] voudrait s’entendre avec chacune des provinces. Il y a des premiers ministres des provinces qui ont des opinions différentes. C’est tout ça qui est débattu actuellement, a de son côté assuré François Legault.

On peut penser que pour les personnes qui ont eu deux doses, [un allégement pourrait avoir lieu] peut-être au mois de juillet.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Pour Justin Trudeau, mettre de l'avant des assouplissements pour les personnes ayant eu deux doses de vaccin pourrait encourager les gens à se faire vacciner. Ils seront plus protégés, moins à risque de partager la COVID ou d'encombrer le système de santé, a-t-il précisé.

Au fur et à mesure que de plus en plus de gens commencent à être protégés, oui, on va pouvoir assouplir les règles.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Des annonces se feront dans les semaines à venir, a ajouté le premier ministre canadien.

Avant un retour à un été normal, il reste cependant des étapes à franchir, a soutenu Justin Trudeau, en prônant la protection et la sécurité des Canadiens.

Avec la collaboration de Christian Noël

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !