•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de poissons retrouvés morts dans un ruisseau de l'île de Vancouver

Des petits poissons morts.

Les spécialistes croient que les poissons ont été tués par des contaminants provenant d'un égout pluvial situé à proximité.

Photo : Radio-Canada / CHEK News

Radio-Canada

Des centaines de poissons ont été retrouvés morts dans un ruisseau de Sidney, sur l'île de Vancouver. Les spécialistes croient qu’ils ont été tués par des contaminants jetés dans un égout pluvial situé à proximité.

En tout, 318 truites fardées, 13 chabots, 11 épinoches et 3 saumons cohos, ainsi que des écrevisses, des vers et d'autres espèces figurent parmi les animaux morts dans un rayon de 150 mètres du ruisseau Reay.

La Ville de Sidney a fait appel au groupe de conservation Peninsula Streams Society pour mener une enquête. Selon le coordonnateur en chef Ian Bruce, une forte odeur d'eau de javel s’échappe de l'égout pluvial.

Quelques incidents semblables ont menacé la vie marine dans ce ruisseau au cours des dernières années, remarque-t-il. J’aimerais que les gens soient plus conscients de ce qu'ils font avec leurs produits chimiques.

Des échantillons ont été prélevés et seront examinés en laboratoire. Des responsables d'Environnement Canada visiteront les lieux cette semaine pour enquêter et tenter de trouver la source du contaminant.

Les animaux qui se sont nourris des poissons ne sont pas en danger, estime Ian Bruce. Or, la repopulation du ruisseau pourrait prendre des mois, dit-il. Le saumon coho sera repeuplé à l'aide de poissons provenant de l'écloserie de Goldstream, à quelques kilomètres de là.

Pour le groupe de pêcheurs Sidney Anglers, la découverte est dévastatrice.

Nous avons tous travaillé si dur pour restaurer ce ruisseau et ça me tue de voir ces poissons mourir, lance Bill Collins, un résident qui s'implique auprès du groupe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !