•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La quasi-totalité de l'île d'Anticosti pourrait être protégée par Québec

Un chevreuil dans un champ sur l'île d'Anticosti

À l'heure actuelle, 30 % du territoire de l'île d'Anticosti est protégé (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Anticosti fait maintenant partie d’un projet pilote du gouvernement du Québec qui vise à lui octroyer le statut d’aire protégée d’utilisation durable. Avec ce nouveau statut, plus de 90 % du territoire de l'île pourrait éventuellement être protégé de toute activité industrielle.

Ce nouveau type de statut d’aire protégée a été créé à la suite de la modification de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. En 2019, Anticosti était déjà dans la mire de Québec pour lui attribuer ce nouveau statut.

Au total, 5000 km2, dont les limites ne sont pas encore définies, sont visés. Bien que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, ait clairement indiqué que les activités industrielles seront interdites sur cette portion de l’Île, le reste des paramètres demeurent encore à définir.

Ce qui sera permis ou pas, si telle ou telle pratique sera autorisée; c’est ce à quoi sert le projet pilote qui est annoncé ce matin. La loi 46 a été adoptée il y a quelques mois à peine, la réglementation et les paramètres qui en découlent ne sont pas encore arrêtés. C’est à travers un projet pilote comme celui-là qu’on pourra rédiger notre réglementation, a affirmé le ministre Charette en conférence de presse, mardi.

Benoit Charette ajoute que les fins détails du statut seront arrêtés d’ici la fin de l’année.

Qu'est-ce qu'une aire protégée d’utilisation durable?

Les modifications entourant la Loi sur la conservation du patrimoine naturel sont entrées en vigueur le 19 mars 2021. Ce remodelage de la loi a permis la création du statut d’aire protégée d’utilisation durable.

Le statut d’aire protégée d’utilisation durable vise la protection de la diversité biologique et des valeurs culturelles qui lui sont associées ainsi que l’utilisation durable de ses ressources, peut-on lire dans le projet de loi.

Ce nouveau territoire protégé sur l’île viendrait s’ajouter à une portion de plus de 30 % des 8000 km2 de l’île déjà protégés.

Il y a déjà essentiellement 30 % d’Anticosti qui est protégée. Avec le 5000 km2 qu’on ajoute, on va excéder les 90 % de l'île qui sera protégée.

Une citation de :Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Le maire d’Anticosti, qui travaille depuis 2016 à la reconnaissance de l’île comme patrimoine mondial de l’UNESCO accueille la nouvelle favorablement. Évidemment, une autre couche de couverture et de protection ne peut qu’aider le dossier comme tel, affirme le maire John Pineault.

Un projet pilote similaire pour expérimenter le statut d’aire protégée d’utilisation durable a également été annoncé mardi dans la région de Québec sur le territoire du lac Moïse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !