•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un esturgeon géant de près de 100 ans pêché en C.-B.

Un pêcheur place un esturgeon géant dans un brancard.

La femelle a environ 100 ans, est presque aveugle et est encore remarquablement fertile, selon les chercheurs.

Photo : Offerte par Jordan Cranmer

Radio-Canada

Pesant 152 kilogrammes et mesurant 2,90 mètres, le plus gros esturgeon blanc jamais enregistré a été pêché et relâché dans la rivière Nechako, en Colombie-Britannique.

C'était vraiment une expérience incroyable, raconte le chercheur et technicien en sensibilisation du centre de conservation de la rivière Nechako, Jordan Cranmer. Au fur et à mesure qu'il se rapprochait du bateau, on se rendait compte qu’on allait battre un record.

Selon les scientifiques, il s'agit d'une femelle qui a environ 100 ans, est presque aveugle et est encore remarquablement fertile.

Elle a été capturée pour la première fois en 2011 à moins de 10 kilomètres du lieu où elle a été repêchée. Depuis, elle a grossi de 23,50 kilogrammes, selon Jordan Cranmer.

La dernière capture d'un esturgeon record par le centre de conservation remonte à 2007. Ce poisson pesait 145 kilogrammes.

Des chercheurs entourent un esturgeon placé dans une toile de pêche.

Grâce aux recherches, Environnement Canada dispose d'une importante base de données sur la population d'esturgeons blancs de la rivière Nechako.

Photo : Offerte par Jordan Cranmer

Des recherches importantes

Les poissons capturés sont emmenés au centre de conservation de la rivière Nechako pour des examens, puis ils sont relâchés dans la rivière.

Grâce à ce travail, Environnement Canada dispose d'une importante base de données sur la population d'esturgeons blancs de la rivière Nechako, qui se déverse dans le fleuve Fraser à Prince George, dans le centre de la Colombie-Britannique.

La découverte rappelle l'importance de respecter les habitats naturels lorsqu’on profite de la nature, selon Jordan Cranmer. On peut simplement ramasser des déchets dans la rivière ou sur la rive ou soutenir un projet de restauration de l'habitat.

Le centre de conservation cherche maintenant un nom pour l’immense esturgeon. Les personnes qui ont une idée créative peuvent la soumettre d'ici le 10 juin sur la page Facebook de l’organisme Nechako White Sturgeon Conservation Centre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !