•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un surplus de 5,8 M$ à Alma en 2020

L'extérieur de l'hôtel de ville d'Alma.

L'hôtel de ville d'Alma

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Laurie Gobeil

Pandémie ou non, la bonne santé financière d'Alma se perpétue encore cette année. La Ville a terminé l'année financière 2020 avec un excédent de 5,79 M$ sur un budget d'exploitation de 69,8 M$.

Cet excédent comprend un montant de 1,77 M$ octroyé par Québec pour compenser les impacts financiers de la COVID-19 sur le budget de la municipalité.

Le conseil municipal a déposé son rapport financier annuel de l'exercice terminé le 31 décembre 2020 vérifié par la firme MNP, lors de la séance tenue virtuellement, lundi soir.

Nous avons une bonne recette et c’est important pour garder la confiance des contribuables. Nous gardons la santé financière et c’est tellement important pour la suite des choses. Il faut être opportuniste, il faut voir venir les programmes que les gouvernements présentent. Et à partir du moment où notre ville est en santé, on peut foncer dans les programmes qui nous sont accordés, a soutenu le maire d’Alma, Marc Asselin, qui avait déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas lors de l'élection du 7 novembre prochain.

Les taxes foncières et de services ont généré 45 398 952 $ et ont permis de dégager un excédent de 354 540 $ par rapport à ce qui était prévu dans le budget. Les dépenses, avant amortissement des immobilisations, se sont élevées à 59 354 096 $, soit à un niveau similaire à 2019.

La construction de la capitainerie située à la Dam-en-Terre, la stabilisation de talus à Saint-Cœur-de-Marie, la nouvelle scène à Place Festivalma et la finalisation des travaux d’aménagement de la rivière Petite Décharge font partie des investissements réalisés en 2020.

Le solde de la dette à long terme a diminué de près de 544 000 $, s’établissant à 18 532 595 $, soit 601 $ par habitant. Selon le calcul du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, l’endettement total net à long terme par 100 $ de richesse foncière s’établit à 0,82 $ pour les Almatoises et Almatois, alors que la moyenne québécoise est à 2,24 $, peut-on lire dans le communiqué de la Ville d’Alma.

L'année dernière, l'excédent de fonctionnement s'était élevé à 4,7 M$.

Mont Villa Saguenay

Lors de la séance du conseil municipal, Alma a aussi confié la réfection des remontées mécaniques du Mont Villa Saguenay à l'entreprise Entretien et inspection STC Inc., au montant de 439 894 $.

C’est carrément notre plus beau parc de la municipalité. C’est un joyau que Ville d’Alma possède. Plusieurs municipalités pourraient nous envier d’avoir cette pépinière à skieurs et à planchistes, a tenu à dire le conseiller Jocelyn Fradette, pour justifier cet investissement.

Pointe des Américains

Une seule question a été lue et répondue durant la période prévue à cet effet. Une citoyenne, Elsa Moulin, a demandé au conseil de rendre public le projet d’aménagement de la pointe des Américains.

Le conseiller Frédéric Tremblay a répondu qu’une rencontre de consultation avec des citoyens est prévue le lundi 21 juin. En prévision de cette rencontre, des documents d’information ont été acheminés à ces citoyens. 

Nous sommes rendus à la consultation de certaines phases et de planification/négociation/consultation d’une autre phase. Ce que l’on prévoit faire c’est d’aménager le secteur qui nous appartient dans le parc de la Pointe-des-Américains, avec certains tracés plus grand public. Et en parallèle, on regarde avec des citoyens qui peuvent être impactés par la liaison entre le parc Falaise et la pointe. Il n’y a rien d’établi encore, a-t-il indiqué.

Frédéric Tremblay croit que les documents pourraient être rendus publics d’ici la fin du mois de juin.

Selon Marc Asselin, il est impossible pour l’instant de présenter un projet global. Un comité réfléchit actuellement aux différentes possibilités de développement de ce territoire.

L’avenir est très prometteur pour ce que l’on veut faire pour le futur. Mais c’est bien certain, comme on a souvent dit, on va y aller par étape. [...] On commence avec des projets de vélo de montagne, de piste cyclable, de sentiers pédestres, a répondu le maire, précisant vouloir éviter que le projet ne devienne un gouffre financier.

On ne rejette rien. On regarde ce qui pourrait plaire à la population, de conclure Marc Asselin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !