•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des terrasses pour ramener le soleil au centre-ville de Sudbury

Une jardinière de la Ville du Grand Sudbury plante des fleurs près d'une terrasse.

Une jardinière de la Ville du Grand Sudbury plante des fleurs près d'une terrasse.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Les terrasses de restaurants poussent comme des fleurs ce printemps au centre-ville du Grand Sudbury alors que l'association Downtown Sudbury défraie une partie des coûts de leur construction afin de redynamiser le secteur.

Rob Gregorini, propriétaire du restaurant Respect Is Burning, fait partie de la quinzaine de commerces ayant construit ou agrandit leur terrasse en vue de l'été.

Après une année marquée par la pandémie, il accueille cet investissement à bras ouverts. Grâce à celui-ci, il pourra accueillir des clients à l’extérieur vendredi, lors du début de la première phase de déconfinement de l'Ontario.

Ça va nous permettre de ralentir l'hémorragie, dit-il.

Mais pour M. Gregorini, l'arrivée massive de terrasses au centre-ville de Sudbury annonce surtout le début d'une nouvelle ère dans le quartier.

C’est ce dont le centre-ville de Sudbury a besoin depuis toujours. Tous les bons centres-villes ont des terrasses bondées et vivantes!

Une citation de :Rob Gregorini, propriétaire de Respect Is Burning Supper Club
Rob Gregorini sur sa terrasse.

Rob Gregorini s'est installé au centre-ville de Sudbury il y a une vingtaine d'années. Il estime que c'est un lieu historique qui mérite « l'attention de tous les citoyens de la ville ».

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Pour favoriser l'arrivée de nouvelles terrasses au centre-ville, l'association de commerçants Downtown Sudbury s’acquitte de 75 % de la facture de construction, jusqu’à concurrence de 7 500 $.

L'association a budgété 150 000 $ pour le projet, qui provient des cotisations de ses commerces membres.

Profiter du déconfinement pour repenser le centre-ville

Sur la rue Durham, l’une des plus fréquentées du centre-ville, plusieurs terrasses empiètent sur des voies normalement réservées aux automobiles.

Cette transformation plaît à Geoff McCausland, qui représente la Ville au sein de l’association Downtown Sudbury.

Pour moi, les terrasses permettent de prendre de l’espace qui était dédié aux chars, aux autos, et le rendre aux humains, explique-t-il.

C’est le fun de voir douze personnes qui mangent et qui rient ensemble. C’est beaucoup mieux qu’un char vide!

Une citation de :Geoff McCausland, représentant du conseil municipal au sein de l'association Downtown Sudbury
Geoff McCausland accorde une entrevue.

Geoff McCausland veut rouvrir le centre-ville de Sudbury « avec un grand bang ».

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Le conseiller municipal espère profiter du déconfinement pour redonner un nouveau souffle au centre-ville de Sudbury.

Le downtown a eu des moments difficiles avec tout le monde qui travaille à la maison, avec tout ce qui est fermé, c’était tellement difficile. Mais le commencement de la fin de toute cette période, c’est vendredi! dit-il avec enthousiasme.

Plusieurs restaurateurs envisagent d’ailleurs de garder leur terrasse une fois la pandémie terminée.

On pense même l’agrandir si tout va bien!, assure Julia Burton, propriétaire Peppi Panini, qui va inaugurer sa nouvelle terrasse ce vendredi.

Je pense que le centre-ville va être en plein essor. J’imagine les gens buvant sur les terrasses. Des concerts, du divertissement, quelque chose comme on verrait à Ottawa ou à Toronto.

Une citation de :Julia Burton, propriétaire Peppi Panini
Julia Burton sur sa terrasse.

Julia Burton espère voir les Sudburois se réapproprier le centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Sudbury a beaucoup de potentiel. Les gens sont prêts à l’exploiter et à passer un bon moment , conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !