•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival DansEncore : un succès malgré les mesures sanitaires contre la COVID-19

Une femme exécute un mouvement de danse alors qu'elle est à plat-ventre sur les pieds d'un danseur couché au sol.

Les chorégraphies uniques de Ballet Jazz Montréal ont captivé les spectateurs.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Radio-Canada

Le Festival DansEncore dresse le bilan d’une année où les ajustements auront été au cœur de l’organisation de l’événement. L’organisation se réjouit que le public ait été au rendez-vous malgré les contraintes de la COVID-19.

Le festival a eu lieu sous une formule hybride, mariant les spectacles présentés en personne et en ligne.

Je pense qu’on a fait des miracles avec tout ce qui s’est passé.

Une citation de :Mireille Baril, codirectrice du festival

De façon plus large, dans le milieu artistique, la pandémie va avoir changé des choses, autant pour le festival que pour les artistes. La vidéo est entrée dans la vie de tout le monde. Les vidéos de danse, les films de danse, c’est encore plus à la page, explique la codirectrice Mireille Baril.

Deux femmes posent devant l'affiche du festival.

À gauche, la codirectrice générale et artistique Mireille Baril, à droite, la directrice générale et artistique Maria Juliana Vélez

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Je dirais qu’il va y avoir des petits changements, plus dans le virtuel, mais c’est sûr que ce n’est rien comme le direct [...] On s’ennuyait d’être là, et on ne s’en ira jamais juste en virtuel, a-t-elle garanti, soutenant que l’expérience d’un spectacle de danse en personne prime.

Le public était émotif. [Les gens] nous disaient tous "Ça fait du bien". Ça fait du bien de voir des spectacles, de voir du monde… C’est le plus positif… d’avoir eu un festival, d’avoir eu des spectacles [en direct], d’avoir eu du monde content comme ça… écoute je pense que ça a fait qu’on a travaillé, qu’on n’a pas travaillé pour rien.

Une citation de :Mireille Baril, codirectrice du festival

L'organisation soutient que la production de l’événement à l’Amphithéâtre COGECO a été facilitée grâce aux mesures sanitaires que l’endroit doit aussi respecter. Les organisateurs disent y avoir apprécié l’expérience, mais ne savent pas si le festival retournera à l'amphithéâtre l’an prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !