•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Il y a 10 ans, le 9 juin 2011, s’éteignait Claude Léveillée

Claude Léveillée chante avec intensité debout dans une salle de spectacle en 1964.

L'auteur-chanteur-compositeur Claude Léveillée est décédé le 9 juin 2011.

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Radio-Canada

Le 9 juin 2011 décédait à 78 ans Claude Léveillée. L’auteur-compositeur-interprète a créé, tout au long de sa carrière, plusieurs chansons qui sont dorénavant des classiques du répertoire québécois.

Un artiste aux talents multiples

Saviez-vous que Claude Léveillée a été acteur pour des films de Claude Chabrol et de Denys Arcand?

Saviez-vous aussi qu’il a été l’un des cofondateurs du Théâtre de Quat’Sous en 1963?

Saviez-vous qu’il a joué plusieurs rôles dans des pièces et des téléséries notamment à Radio-Canada?

Claude Léveillée est né à Montréal en 1932. Dès l’âge de cinq ans, soutenu par ses parents, il commence à improviser au piano même s’il ne sait pas encore lire la musique.

Dans les années 1950, il étudie les sciences économiques, politiques et sociales à l’Université de Montréal.

Cela ne l’emballe guère.

Mais dans une salle, il découvre un piano. Des amis entendent ses pièces et l’encouragent à mettre des paroles sur les airs qu’il compose.

Entretien d'été, 23 juin 1967 (extrait)

Ces débuts dans la chanson, Claude Léveillée les raconte à la journaliste Chantal Beauregard lorsqu’elle interviewe pour l’émission Entretien d’été du 23 juin 1967.

Dans cet extrait de l'entretien, il relate aussi comment il a cofondé en 1959 avec d’autres chanteurs-auteurs-compositeurs-interprètes – Clémence DesRochers, Jean-Pierre Ferland et André Gagnon notamment – le groupe Les Bozos qui se produira dans la boîte à chansons Chez Bozo.

Ce groupe, à la vie somme toute éphémère, annonce pourtant l’immense succès que connaîtront les chansonniers au Québec à partir des années 1960.

Il est également présent à la télévision de Radio-Canada. Il y joue le clown Clo-Clo dans la série pour enfants Domino de 1957 à  1959.

Une rencontre décisive

Piaf, pour moi, ça a été le métier d’abord et avant tout.

Une citation de :Claude Léveillée, 1967

En  1959 survient un autre événement capital dans la vie de Claude Léveillée. Il rencontre Édith Piaf.

Entretien d'été, 23 juin 1967 (extrait)

Claude Léveillée raconte à la journaliste Chantal Beauregard dans cet extrait d'Entretien d'été du 23 juin 1967 comment c’est arrivé.

La célébrissime chanteuse française était de passage à Montréal. Un ami commun à Édith Piaf et Claude Léveillée la persuade de venir Chez Bozo entendre les chansonniers.

Édith Piaf est charmée. Elle propose à Claude Léveillée d’intégrer son équipe. C’est ainsi qu’il se retrouve en France en août 1959.

Claude Léveillée affirme que ça a été une période très difficile, mais très formatrice.

Entrer dans l’équipe d’Édith Piaf, c’était presque comme entrer au monastère.

On ne sort pas, on travaille!

Claude Léveillée s’exerce au piano 12 heures par jour et Édith Piaf surveille tous ses mouvements.

Durant ce séjour en France, Claude Léveillée ne montera pas sur les planches.

Mais il écrira ou réécrira plusieurs chansons – Boulevard du crime, Ouragan, Les vieux pianos et Les quais de Seine – qui intégreront des albums enregistrés par la chanteuse.

Par ailleurs, la télévision française diffusera, deux ans après la mort d’Édith Piaf survenue en 1963, un ballet, La voix, que le jeune Québécois avait composé pour sa protectrice.

Un compositeur de classiques...

Claude Léveillée est de retour au Québec en 1960 et ne chôme pas.

Il écrit les paroles ou compose la musique de chansons qui deviennent des classiques du répertoire québécois – Le rendez-vous, Le bout du monde, L’hiver, entre autres – qu’interprétera notamment Monique Leyrac.

Plan buste de Claude Léveillée qui chante au micro.

Pleins feux, 4 mars 1965

Photo : Radio-Canada

C’est en 1962 qu’il compose peut-être sa chanson la plus célèbre, Frédéric, que Claude Léveillée interprète à l’émission Pleins feux du 4 mars 1965.

Il cofonde le Théâtre de Quat’Sous en 1963

Toujours en 1963, il présente un spectacle à la Place des Arts de Montréal. C’est le premier chansonnier à se produire sur cette scène seul.

Une autre première

Le public était debout. Il demandait encore d’autres chansons.

Une citation de :Roger Baulu, 1969

Concerts populaires, 13 juillet 1969

À l’été 1969, Claude Léveillée se paie une autre première. Il monte sur la scène de la Place des Arts avec l’Orchestre symphonique de Montréal.

Après le concert présenté le 13 juillet 1969, l’animateur de l’émission Concerts populaires, Roger Baulu, interviewe l’artiste.

C’est un Claude Léveillée plutôt modeste qui lui répond. Il est très ému de la réaction du public et affirme qu’il n’avait jamais rêvé de jouer avec l’Orchestre symphonique de Montréal.

Reconnaissance internationale

Dans les années 1970 et 1980, Claude Léveillée continue de composer des chansons très appréciées. Il fait notamment partie du spectacle Une fois 5 donné le 21 et 24 juin 1976 pour la Fête nationale du Québec.

Il se consacre par ailleurs à plusieurs tournées internationales en France… mais aussi au Japon et en Union soviétique.

Claude Léveillée cofonde en 1985 la Fondation Québec-Afrique pour lutter, avec l’aide de la communauté artistique québécoise, à la famine qui affecte le continent noir.

En 1998, la République française lui accorde le titre de chevalier de la Légion d’honneur en reconnaissance de sa contribution à l’enrichissement de la chanson française.

Le Téléjournal/Le Point, 10 mai 1998

Le 10 mai 1998, l’animateur de l’émission Le Téléjournal/Le Point Stéphan Bureau interviewe Claude Léveillée sur la signification de cet honneur.

Claude Léveillée se dit très étonné et ému par le geste français. Selon lui, il est doit être interprété comme une affirmation d’amour à tous les Québécois.

Claude Léveillée est décédé le 9 juin 2011.

Il nous a laissé une œuvre considérable, dont à peu près 450 chansons, une cinquantaine d’albums et des souvenirs inoubliables.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.