•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta mènera la croissance canadienne, selon le Conference Board

Des cartes de crédit dans un portefeuille.

Le Conference Board s'attend à une reprise des dépenses des Canadiens dans la deuxième moitié de 2021.

Photo : Radio-Canada

La remontée des prix du pétrole permettra à l’économie albertaine d’enregistrer la croissance la plus forte au pays cette année, selon les prévisions du Conference Board du Canada.

La province qui a aussi vécu le recul économique le plus important en 2020 devrait connaître une augmentation de 7,2 % de son économie cette année, et de 5,6 %, en 2022, prédisent les économistes du groupe de recherche.

Après une année difficile, le prix du baril de pétrole américain, le West Texas Intermediate (WTI), a entamé une reprise depuis l’automne. Il dépasse actuellement son niveau prépandémie et s'approche avec la barre des 70 $ US.

Cette remontée d’un des secteurs les plus importants de l'Alberta a déjà fait sentir ses effets sur l’emploi. Selon les dernières données de Statistique Canada, le nombre de personnes travaillant dans le secteur des ressources naturelles et de la construction a dépassé celui datant du début de 2020.

L'économiste en chef du Conference Board, Pedro Antunes, précise toutefois que 2021 aura plutôt l'air d'un retour à la normale. Cela va être une reprise longue quand même avant le retour à la normale, et la normale ne sera pas ce qu'on a vécu quand les prix du pétrole étaient à 100 $ dans les années 2011 à 2014, dit-il.

Une croissance généralisée

Si l’Alberta est le moteur de la croissance canadienne, les autres provinces ne seront toutefois pas en reste. Selon le Conference Board, le produit intérieur brut au pays augmentera de 6,1 % cette année, et de 3,5 %, en 2022.

Le groupe de recherche base ses prédictions sur la levée anticipée des restrictions dans la plupart des provinces. Associée aux campagnes de vaccination, elle devrait amener les Canadiens à rouvrir leur portefeuille. 

Le Conference Board s’attend à ce que les manufactures de l’Ontario bénéficient de cette relance de la consommation à la fois au Canada, mais aussi aux États-Unis.

La Colombie-Britannique devrait également profiter d’une belle saison touristique, selon le groupe.

Les économies du Manitoba et de la Saskatchewan pourront compter sur une bonne saison de récolte pour leurs agriculteurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !