•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faute de personnel, À la Fût réduit son offre en cuisine

Une bière mousseuse est tirée dans un verre.

Archives

Photo : Associated Press

Radio-Canada

La pandémie a donné un dur coup aux bars et restaurants, accentuant du même souffle la difficulté de recrutement du personnel. Pour éviter de diminuer la qualité du service, la microbrasserie À la Fût de Saint-Tite a pris la décision de réduire les heures et le service du restaurant.

On revient à nos racines, qui sont de brasser de la bière et de l’offrir dans un espace de dégustation unique, a déclaré la directrice du marketing et membre de la coopérative à la microbrasserie À la Fût de Saint-Tite, Marie-Claude Thiffeault.

À partir du 16 juin, le restaurant d'À la Fût ne sera ouvert que du mercredi au vendredi, de midi à 21 h. Le service de restauration prenait beaucoup de place, beaucoup d’énergie avec des équipes de moins en moins grandes, a-t-elle expliqué en entrevue à l’émission Toujours le matin.

L’accent sera mis sur la dégustation de bières du samedi au mardi, de midi à 17 h, avec la possibilité tout de même d’acheter de la nourriture, mais pas des repas chauds. Les clients pourront, par exemple, commander des sandwichs, salades, tartares de truite de Saint-Alexis-des-Monts ainsi que des fromages du Québec.

Le défi de la main-d’œuvre

Le retour à sa mission première de microbrasserie est motivé par la grande difficulté à trouver de la main-d’œuvre.

Ça a toujours été difficile de recruter à Saint-Tite, parce qu’on est plus loin des grands centres, mais là, c’était devenu vraiment difficile de conserver nos gens, de les garder motivés.

Une citation de :Marie-Claude Thiffeault, directrice du marketing et membre de la coopérative à la microbrasserie À la Fût

Ces changements, notamment la fermeture dès 17 h le samedi, créent de la déception et de la frustration chez les clients, affirme Marie-Claude Thiffeault. Elle souligne par ailleurs que les nouvelles heures de travail seraient plus faciles pour la conciliation famille-travail.

La responsable de la commercialisation du produit affirme que la vente de bières s’est très bien portée durant la dernière année, malgré la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !