•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La langue nakoda bientôt enseignée dans les écoles en Saskatchewan

Des élèves du secondaire vus de dos dans une classe  à la hauteur des jambes et des pieds, de manière à ne pouvoir les identifier.

Les nouveaux cours en nakoda s'ajouteront aux cours en cri, en nakawe, en déné et en michif déjà présents dans la province. (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Lacelle

Charles Le Bourgeois

À partir du mois de septembre, des cours de langue nakoda pourront être offerts dans les écoles secondaires de la Saskatchewan. Ce nouveau programme d’étude sera offerts dans les niveaux 10, 20 et 30.

Le ministre de l’Éducation, Dustin Duncan, affirme que le gouvernement est fier d'appuyer ce programme pour promouvoir et préserver les langues des Premières Nations et des Métis dans les écoles de la province.

Nous reconnaissons que l'intégration des langues, des cultures et des perspectives autochtones est essentielle à l'engagement et à la réussite de tous les élèves dans la compréhension de l'histoire de notre pays, souligne-t-il dans un communiqué.

Ce nouveau programme d’études fait suite à plusieurs appels à l’action lancés notamment par la Commission de vérité et réconciliation.

Le programme nakoda, élaboré par la nation Cegakin Nakoda en Saskatchewan, était auparavant proposé dans des écoles de la province.

Les instigateurs du projet espèrent ainsi rappeler l’importance des langues autochtones et le rôle qu’elles jouent dans la préservation des traditions culturelles, des connaissances, et de l’histoire.

Cette offre s’ajoutera à d’autres cours de langues autochtones déjà offerts dans la province, notamment le cri, le nakawe, le déné et le michif.

Une langue en voie de disparition

Chad O'Watch, professeur au centre d’éducation Nakoda Oyade de la nation Cegakin Nakoda, estime que la langue nakoda est en danger : Nous sommes sur le point de perdre notre langue.

Le programme est vraiment un rêve devenu réalité.

Une citation de :Chad O'Watch

Selon lui, l'enseignement de cette langue permettra de la rendre plus vivante dans la communauté.

De son côté, un aîné de la nation Cegakin, Clyde O’Watch, mentionne la responsabilité des pensionnats dans la disparition de la langue nakoda. Selon lui, les mots perdent leur sens lorsqu’ils sont interprétés dans une autre langue, comme en anglais.

Le nakoda est la langue traditionnelle du peuple nakoda, présent dans les Premières Nations de Carry the Kettle, Ocean Man, Pheasant Rump, White Bear, Mosquito, Grizzly Bear's Head et Lean Homme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !