•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Muskrat Falls : Ottawa va « soutenir » Terre-Neuve, mais l’aide reste à préciser

Le premier ministre est assis devant des drapeaux du Canada.

Le premier ministre, Justin Trudeau, a fait le point sur la relance économique à Terre-Neuve-et-Labrador, lundi, pendant un discours livré à la Chambre de commerce de Saint-Jean (archives).

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Justin Trudeau réitère sa promesse de « soutenir » Terre-Neuve-et-Labrador dans la restructuration de sa dette liée au mégaprojet hydroélectrique de Muskrat Falls, sans préciser l'aide qui sera fournie par Ottawa.

Le premier ministre canadien l'a indiqué, lundi, lorsqu’il prononçait un discours lors d'un congrès virtuel axé sur la relance économique à Terre-Neuve-et-Labrador.

Nous allons continuer à soutenir les Terre-Neuviens et les Labradoriens au cours des périodes difficiles comme au cours des bonnes périodes. Je comprends les inquiétudes et les pressions, mais je ne vous ferai pas une grosse annonce durant ce déjeuner de la chambre de commerce.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre canadien

Le compte à rebours a commencé pour la province. En décembre dernier, Ottawa est intervenu pour reporter temporairement quelque 800 millions de dollars en paiements de dette et de financement. Mais d’ici novembre prochain, quand les travaux seront terminés et le mégaprojet sera enfin mis en service, Terre-Neuve-et-Labrador devra conclure une entente avec le gouvernement fédéral pour éviter que la facture du barrage hydroélectrique fasse doubler les tarifs d’électricité.

La facture totale pour réaliser le barrage et les lignes de transmission s'élèvera à plus de 13 milliards de dollars, selon les dernières estimations de Nalcor, la société provinciale de l’énergie. Justin Trudeau indique que les pourparlers se poursuivent entre Ottawa et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador pour restructurer la dette liée au projet.

Une discussion importante à l’horizon

Le premier ministre Trudeau ajoute qu’il participera à une discussion importante sur l'avenir de Muskrat Falls avec le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, dans les semaines à venir. M. Furey, qui a aussi participé au congrès, organisé lundi par la Chambre de commerce de Saint-Jean, souligne que la collaboration entre Ottawa et sa province n’a jamais été aussi solide.

Annoncé en 2010, Muskrat Falls devait être un projet d’émancipation pour vendre l’hydroélectricité du Labrador, tout en détournant les lignes de transmission du Québec. Mais ces jours-ci, il est plutôt qualifié de fiasco financier. Sans une entente avec Ottawa, le gouvernement provincial craint que les tarifs d’électricité des Terre-Neuviens pourraient doubler, à 23 cents par kilowattheure, pour les contribuables.

Le gouvernement Trudeau envisage d’ailleurs que le surplus d’énergie produit à Muskrat Falls pourrait représenter une solution d’énergie propre pour le Canada atlantique.

[Le projet] nous donne accès à l’énergie propre, duquel les gens vont dépendre. Nous sommes en pourparlers avec les autres premiers ministres sur la boucle de l’Atlantique, qui pourra permettre au Nouveau-Brunswick et à la Nouvelle-Écosse de réduire leur dépendance au charbon, explique M. Trudeau.

Il n'existe pour le moment aucune estimation de coût et aucun échéancier pour le potentiel projet de transmission. Le rôle du Québec pour réaliser un tel projet reste également à préciser.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !