•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Vaccin-O-Bus prend la route pour aller à la rencontre des jeunes

Un bus converti en clinique de vaccination mobile contre la COVID-19.

Le Vaccin-O-Bus pourra administrer jusqu'à 130 personnes par jour.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a inauguré lundi son Vaccin-O-Bus, une clinique de vaccination mobile contre la COVID-19 qui ira à la rencontre des jeunes de la région qui tardent à prendre rendez-vous pour l’administration de leur première dose.

Le bus, qui permettra de vacciner jusqu’à 130 personnes par jour, aura principalement dans sa mire les jeunes adultes, dont le taux de vaccination est inférieur à la moyenne des autres groupes d’âge. 

Pour les rejoindre, le Vaccin-O-Bus et son équipe de quatre intervenants feront d’abord escale, en semaine, dans les centres de formation professionnelle de la grande région de Québec.

On parle encore de jeunes qui ont entre 16 et 30 ans, qui sont peut-être un peu moins enclins à prendre des rendez-vous. Donc, on va aller dans leur milieu scolaire pour pouvoir leur offrir la vaccination , explique la directrice de la vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Patricia McKinnon.

L'intérieur d'un bus converti en clinique de vaccination mobile.

Le Vaccin-O-Bus effectuera ses premiers arrêts dans les centres de formation professionnelle de la Capitale-Nationale.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Durant les fins de semaine, la clinique mobile s’attardera à des lieux publics où les jeunes ont tendance à se rassembler comme le parc Victoria et les plaines d’Abraham.

Vous allez avoir la paix

La vice-première ministre et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a invité les 16 à 30 ans à surveiller le passage du Vaccin-O-Bus et à ne pas hésiter à le visiter.

Gros plan de Geneviève Guilbault portant un masque. Elle se tient devant le Vaccin-O-Bus.

Geneviève Guilbault encourage les jeunes à se ruer sur le Vaccin-O-Bus.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Avec les 11 centres de vaccination que compte la région et l’ajout de cette clinique mobile, il n’y a plus vraiment de raison de ne pas se faire vacciner , a soutenu la ministre.

Prenez votre rendez-vous et si vous voyez passer l'autobus, allez-y, on va vous le donner, le vaccin [...] C'est hyper-simple, on ne vous achalera pas, ça va aller vite puis ça va être simple. Après, vous allez avoir la paix , a-t-elle lancé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !